La bourse ferme dans 7 h 1 min
  • CAC 40

    6 247,72
    +13,58 (+0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 004,71
    +11,28 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1988
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 767,10
    +0,30 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    51 518,59
    -1 488,64 (-2,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 375,82
    -5,13 (-0,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,38
    -0,08 (-0,13 %)
     
  • DAX

    15 348,64
    +93,31 (+0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 009,37
    +25,87 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3750
    -0,0034 (-0,25 %)
     

Valérie Lemercier « pas drôle » dans Les Visiteurs : elle garde un mauvais souvenir du tournage

Margaux Ravard
·1 min de lecture

Avec 14 millions d’entrée à sa sortie en 1993, le premier opus de « Visiteurs » a marqué les Français.  Presque trente ans plus tard, Valérie Lemercier replonge dans ses souvenirs de tournage, pour le meilleur et pour le pire… 

Au micro de France Culture, Valérie Lemercier évoque le tournage des « Visiteurs », cette comédie culte qui a fait rire la France entière. Inoubliable dans son rôle de bourgeoise aux côtés de Jean Reno et Christian Clavier, l’actrice revient sur sa longue carrière. Les débuts avec Louis Malle, François Bérleand et Miou Miou, mais aussi les grands tournants, comme le succès du film de chevaliers, perdus dans la France des années quatre-vingt-dix. « On m’appelle Jacquouille dans la rue, même si je ne joue pas ce personnage », plaisante-t-elle dans le podcast « À voix nue » animé par Emilie Aubry. Si la réalisatrice d’un biopic sur Céline Dion ne regrette en rien d’avoir accepté le rôle de Béatrice de Montmirail, elle admet que le tournage était parfois compliqué. Elle en garde d’ailleurs un goût amer. 

« Tu n’es pas drôle » 

« Jean-Marie Poiré m’avait repérée au théâtre du Palais Royal avec Clavier et Martin Lamotte et m’avait donné un rôle dans "L’opération Corned Beef" », explique l’actrice, qui séduit le réalisateur une première fois. Si elle le fait beaucoup rire à l’époque, l’ambiance s’assombrit quelque peu sur le tournage des « Visiteurs ». Valérie Lemercier sent qu’elle ennuie l’équipe. « Dans les loges, j’entendais la maquilleuse de Christian Clavier dire que je n’étais pas drôle. Tout le monde me trouvait ennuyeuse », raconte-t-elle. Le cinéaste lui-même est inquiet :...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi