Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0889
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -4,70 (-0,19 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 046,11
    +1 196,43 (+2,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 248,49
    +49,92 (+4,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,03 (-0,04 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,58 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,08 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2971
    +0,0056 (+0,43 %)
     

Vaisselles réutilisables : les fast food récalcitrants vont devoir passer à la caisse

Julien Sarboraria

Attention aux entreprises qui ne se plient pas aux nouvelles réglementations. Une dizaine d'enseignes de restauration rapide n'ont pas encore présenté leur plan d'action sur la mise en place de la vaisselle réutilisable, pourtant obligatoire depuis le 1er janvier, a annoncé mercredi le gouvernement, brandissant la menace de sanctions. "Compass Group, Restoria, 1001 Repas, Elior, Dupont Restauration, Starbucks, Domino’s, Five Guys, McDonalds (Antilles) et Nabab Kebab" sont les entreprises qui "n'ont à ce jour toujours pas transmis de plans d’action", ont indiqué mercredi le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu et sa secrétaire d'État Bérangère Couillard, dans un communiqué.

Ces entreprises font partie de la trentaine d'enseignes (restauration rapide et collective ainsi que des parcs à thèmes) que les ministres avaient convoquées le 6 janvier pour faire le point sur cette mesure, dont l'application effective se heurte encore à des difficultés pratiques. Certaines enseignes ont fait valoir, entre autres, qu'elles avaient besoin de délais pour réaliser les travaux nécessaires afin de pouvoir laver de la vaisselle ou encore qu'elles pouvaient connaître des retards dans la livraison des nouveaux contenants. Les ministres avaient alors accordé un délai de quinze jours pour que chaque enseigne lui présente les mesures et le calendrier qu'elle entendait mettre en œuvre pour parvenir au cours de l'année à respecter cette nouvelle obligation.

Les dix enseignes n'ayant pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La start-up derrière Stable Diffusion a lancé une IA générative pour la vidéo
Le CAC 40 rebondit, mais les Etats-Unis veulent rester fermes face à l'inflation
Pour la première fois, Disney+ perd des milliers d'abonnés et licencie
Location automobile : bénéfice record pour ALD, filiale de la Société Générale
Le propriétaire de Buffalo Grill va revendre les restaurants Courtepaille, en panne de clients