La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 837,69
    -143,45 (-0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Vague Belharra au Pays basque : Un appel à la prudence à ceux qui voudraient observer le phénomène

Vague Belharra au Pays basque : Un appel à la prudence à ceux qui voudraient observer le phénomène

MONSTRE - La fameuse vague Belharra pourrait se déclencher jeudi, annonce la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, qui appelle les curieux à la plus grande prudence

La fameuse vague Belharra « pourrait se déclencher jeudi », annonce ce mercredi la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. Du haut des falaises de la corniche basque, à la faveur d’un horizon dégagé, le point de vue est imprenable pour observer le phénomène qui ne se produit qu’à de rares occasions.

Craignant un afflux de curieux, le préfet « appelle à la plus grande vigilance au regard des risques générés par l’observation de cette vague. » La préfecture rappelle à celles et ceux qui voudraient observer au plus près ce phénomène le long de la côte basque, que la route de la Corniche, entre Saint-Jean-de-Luz et Hendaye, « est particulièrement sensible à l’érosion, avec des risques réels d’effondrement ».

Une vague qui peut atteindre une quinzaine, voire une vingtaine de mètres

Le sentier de la Corniche est par ailleurs fermé à la circulation par arrêté préfectoral depuis novembre 2021. « Les risques d’effondrement sont importants, comme en atteste un éboulement à l’endroit d’observation de la vague le 29 octobre 2020. Les personnes qui s’affranchissent de cette interdiction courent donc un risque important pour leur sécurité. » C’est pourquoi il est aussi interdit de se garer le long de la route de la Corniche.

La vague géante Belharra, qui peut(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Réchauffement climatique : Quels sont les pays qui le combattent le plus (et ceux qui en font le moins) ?
Saint-Nazaire : Ça y est, le parc éolien en mer fonctionne à plein régime
Normandie : Le morse observé à Dieppe n’est plus réapparu samedi