Marchés français ouverture 46 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 426,14
    -721,37 (-2,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    27 816,77
    -414,27 (-1,47 %)
     
  • BTC-EUR

    42 312,29
    -5 375,20 (-11,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 402,28
    -161,55 (-10,33 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

VAE : Canyon lance son gravel électrique Grail:ON à moins de 16 kg

Marc Zaffagni, Journaliste
·1 min de lecture

Canyon étoffe sa gamme de vélos électriques en venant sur le marché très en vogue du gravel, ces modèles de route qui autorisent une utilisation tout-terrain. Avec le Grail:ON, Canyon capitalise sur la version musculaire Grail qui s’est taillée une belle réputation grâce à de vraies innovations comme le cintre à deux étages qui absorbe les vibrations et propose quatre positions différentes pour les mains ou la tige de selle flexible VCLS 2.0.

Mais le constructeur souligne qu’il a retravaillé la géométrie du cadre en augmentant l’empattement pour passer sur des pneus plus larges de 50mm afin d’augmenter le confort sur les terrains les plus accidentés. En outre, la positon sur le Grail:ON est plus droite que sur le Grail, là encore pour privilégier l’agrément. Canyon a également porté une attention particulière au poids de ce vélo électrique qui, dans sa version la plus haut de gamme, affiche 15,9 kg sur la balance.

Tous les modèles sont équipés d’un cadre en carbone et du moteur Bosch Performance Line CX de dernière génération qui développe 85 Nm de couple. Il est associé à une batterie de 500 Wh censée procurer jusqu’à 120 km d’autonomie. « En général, vous pouvez espérer une autonomie autour des 110 km pour un poids total de 95 kg circulant à 20 km/h sur terrain mixte », ajoute Canyon dans sa FAQ.

De belles prestations qui se paient au prix fort puisqu’il faut compter 4 999 euros pour un Grail:ON CF 7 « de base » et 6 199 euros pour la version la plus cossue.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura