La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    30 876,71
    -1 467,48 (-4,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

La Vache qui rit se lance dans le fromage sans lait

·2 min de lecture

Du fromage sans lait, c'est la voie suivie par le fabricant centenaire du Boursin ou de La Vache qui rit. En misant sur des ingrédients végétaux. Pour répondre au marché croissant des consommateurs flexitariens.

Peut-être rit-elle des surprises qu'elle prépare en toute discrétion… A plus de 100 ans, La Vache qui rit opère une incroyable révolution. Un véritable pied de nez à son image et à son histoire. Cette marque iconique de fromage industriel en portions et sa maison mère, le Groupe Bel - qui possède aussi d'autres stars des linéaires tels que Kiri, Babybel, Boursin et Apéricube -, produisent désormais des fromages partiellement, voire totalement végétaux, c'est-à-dire élaborés sans une goutte de lait. Une évolution dictée par le marché qui permet à Bel de prendre, sur ce sujet, une longueur d'avance sur ses concurrents Lactalis et Savencia.

Rachat du roi du houmous

Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à devenir flexitariens parce qu'ils se soucient du bien-être des animaux d'élevage et s'inquiètent du réchauffement climatique causé, notamment, par les élevages de bovins. Sans aller aussi loin que Bel sur le fromage sans lait, le groupe français Savencia (Tartare, St Môret…) s'est ainsi offert, en octobre, l'entreprise américaine Hope Foods, championne des produits de tartinage végétal (houmous).

Lire aussi : La Vache qui rit descend dans la rue pour conquérir les pays émergents

Cette mutation de l'industrie agroalimentaire montre que le phénomène est de moins en moins anecdotique.

Plus spectaculaire encore, 40% des foyers du pays comptent au moins une personne flexitarienne (Kantar Worldpanel). On n'en dénombrait que 25% en 2015. L'entreprise jurassienne, contrôlée par la famille Bel, puis Fiévet depuis un siècle, est très fière de sa longévité. Mais pour durer cent ans de plus, elle ne pourra se contenter de regarder les trains passer.

La production laitière est dans l'œil du cyclone même si la France a refusé les fermes de 1.000 vaches, et si elle conserve un modèle où les bêtes passent une grande partie de l'année en pâturages. Bel a donc fait ses choix. "Le système alimentaire actuel est dépassé et nous considérons que nous avons une responsabilité pour le changer, affirme Cécile Béliot,[...]

Lire la suite sur challenges.fr

VIDÉO - Camembert : le désamour des Français ? :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles