Marchés français ouverture 7 h 59 min
  • Dow Jones

    34 792,67
    -323,73 (-0,92 %)
     
  • Nasdaq

    14 780,53
    +19,24 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1843
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 548,66
    +960,29 (+2,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    977,06
    +50,30 (+5,43 %)
     
  • S&P 500

    4 402,66
    -20,49 (-0,46 %)
     

Vaccins: Sanofi met (enfin) le paquet sur l'ARN messager

·2 min de lecture

Sanofi va investir 2 milliards d'euros pour développer des vaccins fondés sur l'ARN messager, la technologie ayant permis la production des premiers vaccins. Il va créer des centres de recherche dans ses sites de Marcy l'Etoile, en France, et de Cambridge, aux Etats-Unis.

Le géant français Sanofi va investir deux milliards d'euros d'ici cinq ans dans la recherche et le développement sur l'ARN messager, pour prendre le virage de cette technologie innovante à l'origine des premiers vaccins contre le Covid-19. Le laboratoire a annoncé, mardi, qu'il allait consacrer 400 millions d'euros par an d'ici à 2025 dans la recherche sur de nouveaux vaccins à ARN messager, des investissements qui devraient se poursuivre au-delà de cette période.

Sanofi, l'un des leaders mondiaux dans le secteur des vaccins, va créer un centre de recherche dédié aux vaccins à "ARNm", situé à Cambridge, aux États-Unis, et à Marcy-L'Étoile, près de Lyon, sur deux sites où le groupe est déjà présent, a-t-il indiqué mardi dans un communiqué. Ce centre rassemblera 400 salariés avec des équipes dédiées à la recherche et développement, au numérique ou encore à la chimie et à la fabrication, avec des créations d'emplois à la clef. Objectif affiché: mettre au point une nouvelle génération de vaccins, avec au moins six candidats vaccins en essais cliniques d'ici à 2025.

Partenariat intensifié avec la biotech américaine Translate Bio

Pour y arriver, Sanofi va intensifier son partenariat avec Translate Bio, une biotech américaine spécialisée dans l'ARN messager, avec laquelle il collabore depuis 2018. "Il s'agit de vaccins de routine sur des maladies infectieuses. On ne va pas remplacer nos vaccins actuels, mais étendre notre portefeuille", a souligné à l'AFP Thomas Triomphe, vice-président exécutif et responsable monde de Sanofi Pasteur, la branche du groupe dédiée aux vaccins. Le laboratoire ne précise pas quelles maladies infectieuses seront visées. "Ce nouveau mécanisme d'action va compléter nos différentes approches, souligne-t-il. "Notre ambition est d'amener l'ARN messager à l'étape d'après: comment faire évoluer cette technologie en ayant des vaccins thermostables (2 à 8 degrés) et une innocuité améliorée pour pouvoir les utiliser de façon routinière et pas uniquement [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles