Marchés français ouverture 1 h 47 min
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,15 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 848,52
    +300,52 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1781
    +0,0011 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    26 527,06
    -794,92 (-2,91 %)
     
  • BTC-EUR

    32 504,74
    +3 091,29 (+10,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    916,83
    +123,10 (+15,51 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     

Vaccins : Sanofi investit deux milliards dans la recherche sur l'ARN messager

·1 min de lecture

Le géant français a annoncé, mardi, qu'il allait consacrer 400 millions d'euros par an, d'ici à 2025 au moins, dans la recherche sur de nouveaux vaccins à ARN messager, des investissements qui devraient se poursuivre au-delà de cette période, explique-t-il. Objectif affiché: mettre au point une nouvelle génération de vaccins, avec au moins six "candidats" en essais cliniques d'ici à 2025. Ces vaccins seront ciblés sur des maladies infectieuses, mais le laboratoire reste discret sur ses ambitions exactes. Sanofi, l'un des leaders mondiaux dans le secteur des vaccins, va créer pour cela un centre de recherche qui sera à cheval sur deux sites déjà existant du laboratoire, à Cambridge, aux États-Unis, et à Marcy-L'Étoile, près de Lyon. Ce centre rassemblera 400 salariés, avec des créations d'emplois à la clef.

"L'ARN messager était en développement dans les maladies infectieuses et dans le cancer. Le Covid a rebattu les cartes et a permis une forme de validation de l'efficacité de cette technologie dans certaines maladies infectieuses, et de sa bonne tolérance", souligne Jean-Jacques Le Fur, analyste chez Bryan, Garnier & Co.

Sanofi veut donc se positionner dans une technologie qui pourrait représenter un marché colossal. Et peut-être redorer son blason écorné durant la pandémie. Car malgré son expertise dans le secteur des vaccins, le laboratoire a enregistré un retard considérable face au Covid-19, s'attirant l'ire de l'opinion publique.

Son vaccin recombinant - avec le britannique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

”La gratuité n’est pas un choix économique ou social, c’est un choix politique”
Faut-il s'inquiéter de la flambée des matières premières ?
Restructuration en France chez SoftBank Group : la production du robot Pepper mise en pause
Aéroports de Paris (ADP) : la grève entraînerait des retards, mais pas d'annulation
Facebook atteint 1.000 milliards de dollars de capitalisation après une victoire judiciaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles