La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 647,29
    +689,60 (+1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Vaccins : pourquoi l'accord entre l'Autriche, le Danemark et Israël fait polémique

·1 min de lecture

Un nouveau coup de canif dans la solidarité européenne ? Jeudi soir, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, la Première ministre danoise, Mette Frederiks, et le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, ont annoncé une alliance pour le développement et la production de vaccins de nouvelle génération contre le Covid-19. Un projet hors de l'Union européenne, qui prévoit notamment la mise en place d'"un fonds de recherche et développement". "Nous menons tous les trois des recherches prometteuses qui ouvriront la voie à la prochaine génération" de développement biomédicale, a notamment expliqué Mette Frederiksen, ajoutant que cette nouvelle alliance allait "explorer la possibilité de coopérer sur des essais cliniques".

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l’évolution de la situation vendredi 5 mars

"Sans l'Union européenne, il n'y aurait pas de doses ni en Autriche, ni au Danemark"

Après l'achat de vaccins chinois et russes par certains pays de l'UE, cette nouvelle échappée en dehors du cadre européen n'est guère bien accueillie à Bruxelles. Pourtant, la Commission européenne ne fustige pas officiellement la démarche de l'Autriche et du Danemark. Elle estime que toutes les énergies sont bonnes à prendre pour lutter contre le Covid-19. Côté français en revanche, les critiques sur cet accord sont plus directes... et plus acides. Invitée de Sonia Mabrouk dans la matinale d'Europe 1 vendredi, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, mais aussi ...


Lire la suite sur Europe1