Marchés français ouverture 1 h
  • Dow Jones

    31 802,44
    +306,14 (+0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 609,16
    -310,99 (-2,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 027,94
    +284,69 (+0,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,1861
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 550,59
    +9,76 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    45 434,07
    +2 301,37 (+5,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 085,67
    +61,47 (+6,00 %)
     
  • S&P 500

    3 821,35
    -20,59 (-0,54 %)
     

Vaccins: l'UE "conteste" les explications d'AstraZeneca sur ses retards

·2 min de lecture

La confusion règne ce mercredi autour d'une réunion d'explications d'AstraZeneca avec l'Union européenne, qui conteste les explications du laboratoire qui prévoit de ne livrer qu'un quart des doses promises.

La confusion régnait ce mercredi sur la participation du groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca, mis en cause en Europe pour contre le , à une réunion avec l'UE, qui "conteste" vivement les justifications du laboratoire.

Avant un feu vert réglementaire de l'UE pour ce vaccin attendu vendredi, AstraZeneca a annoncé la semaine dernière que les livraisons seraient moins importantes que prévu au premier trimestre en raison d'une "baisse de rendement" sur un site de fabrication européen.

L'UE réclame au laboratoire britannique de lui livrer comme convenu des vaccins anti-Covid-19 produits dans deux usines situées au Royaume-Uni, alors que le groupe prévoit désormais de ne livrer au premier trimestre qu'"un quart" des doses promises, selon une responsable de l'UE.

"Il est inacceptable de voir le calendrier de livraisons se réduire à une fraction", à "un quart de ce qui était censé nous être livré" au premier trimestre, a indiqué cette responsable. Le contrat signé prévoit qu'AstraZeneca mobiliserait quatre usines, dont deux au Royaume-Uni, pour produire les doses destinées à l'UE, ce que Bruxelles lui demande de faire, rappelle-t-on de source européenne, à l'encontre des affirmations du patron du laboratoire assurant réserver à Londres la production de ses sites britanniques.

Le groupe a été convoqué à deux reprises lundi pour s'expliquer devant les Etats membres et la Commission européenne, qui négocie au nom des Vingt-Sept. Ses justifications ont été jugées "insatisfaisantes" et une autre rencontre était prévue mercredi soir.

Un haut responsable européen a assuré ce mercredi matin qu'AstraZeneca s'était "retiré" de la réunion, une information confirmée à la mi-journée lors d'une conférence de presse par une porte-parole de la Commission européenne.

Dans la foulée, un porte-parole du laboratoire apportait un ferme démenti: "Nous ne nous sommes pas retirés, nous assisterons à la réunion avec les représentants de l'UE plus tard dans la journée", a-t-il indiqué dan[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi