Marchés français ouverture 4 h 36 min
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    29 617,77
    +259,95 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,2157
    -0,0012 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 751,80
    +141,15 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    48 317,29
    -528,54 (-1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 548,02
    +112,24 (+7,82 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     

Les vaccins d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson ont un point commun qui pourrait expliquer les rares cas de thrombose

·1 min de lecture

Lorsque les vaccins contre le Covid-19 ont été mis à la disposition du public, les autorités réglementaires savaient qu'elles devraient être attentives à d'éventuelles réactions médicales, aussi rares soient-elles. Bien que les essais cliniques ont montré que les vaccins étaient sûrs pour des dizaines de milliers de personnes, le monde était sur le point d'en vacciner des dizaines de millions.

Leur vigilance a porté ses fruits au début du mois, lorsque les autorités européennes ont annoncé que de rares caillots sanguins pourraient être un effet secondaire peu courant du vaccin d'AstraZeneca. Puis, mardi 13 avril, les autorités de réglementation américaines ont recommandé une pause dans l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson — également connu sous le nom de Janssen — en raison de six rapports faisant état du même type de caillot chez des femmes ayant reçu cette injection.

À lire aussi — Les autorités américaines recommandent de suspendre le vaccin Johnson & Johnson après des cas de thrombose

Les vaccins d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson ont un point commun : tous deux sont des vaccins à vecteur viral, qui introduisent un gène du coronavirus dans l'organisme à l'aide d'un virus de rhume commun génétiquement modifié, appelé adénovirus. Certains experts médicaux se demandent maintenant si cette technologie elle-même ne pourrait pas être liée à la formation de caillots sanguins.

"Pourquoi avons-nous ces quelques cas pour J&J et AstraZeneca ? Nous l'ignorons. Mais ça paraît (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

19 observatoires du monde entier s'unissent pour observer un célèbre trou noir
Google Earth permet de remonter le temps avec une nouvelle fonction Timelapse
Le bitcoin a atteint 1 000 Mds$ de capitalisation boursière beaucoup plus rapidement qu'Amazon et Apple
Les jeunes déjà contaminés par le Covid-19 ne sont pas toujours protégés contre une réinfection, selon une étude
Des défenseurs des droits des enfants alertent contre le projet d'Instagram pour les moins de 13 ans