La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 271,26
    -590,30 (-1,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Les vaccins anti-Covid ont-ils des effets indésirables sur le cycle menstruel ?

·1 min de lecture

"J’ai eu des règles hypers douloureuses pendant trois jours, j’ai même fait des malaises", confie Eva. Après le vaccin contre le coronavirus, cette étudiante de 21 ans a vécu deux semaines d’angoisse et d'incompréhension. Ses règles étaient en retard. Et quand elles sont enfin arrivées, Eva a failli se rendre aux urgences tellement la douleur était importante. Cette étudiante n’est pas la seule. De plus en plus de femmes se plaignent en tout cas de douleurs inhabituelles et de dérèglement. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a ainsi décidé vendredi de classer comme "signal potentiel" les troubles menstruels après la vaccination. Et pour cause, 36 cas ont déjà été signalés avec Moderna, sur plus de 6,4 millions d’injections, et 229 avec le vaccin Pfizer, sur plus de 53 millions de piqûres.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"C’est fou que ce sujet ne soit pas plus mis en avant"

Sur les réseaux sociaux, des femmes évoquent des douleurs insupportables. Certaines ont même cru faire une fausse couche. Faute d'études sur le sujet, Louisadonna, artiste et psychologue, a lancé un sondage sur Instagram pour tenter d'évaluer l'ampleur du phénomène. "J’ai reçu 140 témoignages pour le moment. Beaucoup de personnes avaient peur d’être enceinte parce qu’il y avait un arrêt des règles pendant plusieurs mois", détaille-t-elle.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles