Marchés français ouverture 7 h 56 min
  • Dow Jones

    34 033,67
    -265,66 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 039,68
    -33,17 (-0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    29 291,01
    -150,29 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,1998
    -0,0135 (-1,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 436,84
    -201,66 (-0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    32 107,30
    -1 624,68 (-4,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    961,10
    -31,37 (-3,16 %)
     
  • S&P 500

    4 223,70
    -22,89 (-0,54 %)
     

Vaccination, tests : comment le gouvernement entend-il éviter les erreurs de l'été dernier ?

·1 min de lecture

Dans une semaine pile, la France connaîtra son troisième déconfinement. Il va être possible de retrouver les terrasses, retourner au théâtre, au cinéma, au musée… Avec des règles, certes, mais la vie va pouvoir reprendre son cours. En terrasse, par exemple, il y aura une jauge de 50% de la capacité d'accueil. Il faudra être assis, six à table maximum, sans aller à l'intérieur de l'établissement. Au cinéma ou au spectacle, la règle sera d'un siège sur trois, avec un plafond de 800 personnes par salle. Le gouvernement veut à tout prix éviter les erreurs de l'année dernière avec des contaminations qui ont remonté progressivement pendant l’été. Tests, vaccins... L'exécutif mise sur un déconfinement très progressif.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 12 mai

En étalant dans le temps les mesures de réouverture, le gouvernement entend déjà continuer à faire baisser les cas et sensibiliser les Français sur le maintien des gestes barrières. "Bien réussir le déconfinement, c’est accepter de ne pas brûler les étapes", confie à Europe 1 un proche du ministre de la Santé Olivier Véran.

Adapter ses vacances à sa vaccination, pas l'inverse

Ce mercredi marque dans un premier temps l'ouverture à la vaccination des réservations de dernière minute pour tous les adultes, même sans comorbidité, alors que plus de 18,5 millions de Français ont déjà reçu une première dose de vaccin, soit près de 28% de la population. Mais le gouvernement planche déjà sur la...


Lire la suite sur Europe1