La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 459,20
    +30,62 (+0,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

La vaccination contre le Covid-19 réduit drastiquement les risques selon une étude portant sur 22 millions de Français

·1 min de lecture

Un premier espoir de fin de crise ? Selon une vaste étude française portant sur 22 millions de personnes, la vaccination contre le Covid-19 réduit de 90% le risque d'hospitalisation et de décès chez les plus de 50 ans et semble aussi efficace face au variant Delta, sur lequel on manque toutefois encore de recul.

"Les personnes vaccinées ont 9 fois moins de risque d'être hospitalisées ou de décéder du Covid-19 que les personnes non vaccinées", explique à l'AFP l'épidémiologiste Mahmoud Zureik, directeur de la structure Epi-Phare, qui associe l'Assurance maladie (Cnam) et l'Agence du médicament (ANSM). Ces données confirment d'autres observations faites en vie réelle dans d'autres pays, Israël, Royaume-Uni ou Etats-Unis. Mais l'étude française est "la plus large menée dans le monde", selon le Pr Zureik.

À lire aussi — 3,5 millions de tests Covid encore réalisés chaque semaine, avant leur déremboursement mi-octobre

Les chercheurs d'Epi-Phare ont comparé les données de 11 millions de personnes vaccinées de plus de 50 ans avec celles de 11 millions de personnes non-vaccinées dans la même tranche d'âge, sur une période allant du 27 décembre 2020 (début de la vaccination en France) au 20 juillet dernier.

A partir du 14e jour après l'injection de la seconde dose, les chercheurs ont observé "une réduction du risque d'hospitalisation supérieure à 90%".

Pour cerner l'impact du variant Delta, aujourd'hui dominant, les chercheurs ont estimé de manière spécifique la réduction du risque d'hospitalisation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici combien d'heures il faut travailler pour se payer un Internet haut débit selon les pays
Une entreprise israélienne invente une technologie capable de "voir à travers les murs"
Voici comment Google et Facebook installent des milliers de kilomètres de câbles sous-marins
Le bitcoin dépasse le seuil des 57 000 dollars
Twitter offre la possibilité de supprimer les abonnés sur son profil

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles