La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 960,44
    +146,18 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 193,33
    +194,83 (+1,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,2124
    +0,0041 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    30 215,92
    +42,93 (+0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    721,89
    +6,70 (+0,94 %)
     
  • S&P 500

    3 802,20
    +33,95 (+0,90 %)
     

Vaccination contre le Covid-19: le gouvernement promet d'accélérer la cadence

·2 min de lecture

Les fêtes passées, le gouvernement guette désormais un rebond de l'épidémie de Covid-19, prélude à de possibles nouvelles restrictions, tout en essayant d'étouffer la polémique grandissante autour de la lenteur de la campagne de vaccination.

Les fêtes passées, le gouvernement guette désormais un rebond de l'épidémie de Covid-19, prélude à de possibles nouvelles restrictions, tout en essayant d'étouffer la polémique grandissante autour de la lenteur de la campagne de vaccination.

Vivement critiqué pour le nombre très modeste de vaccins administrés (quelques centaines) en comparaison avec d'autres pays européens, l'exécutif répète qu'il met les bouchées doubles. Dans Le Parisien dimanche, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal annonce une accélération de l'arrivée des doses chaque semaine et un renforcement des moyens pour les transférer aux Ehpad.

Mais avec 516 personnes vaccinées au 1er janvier selon le ministère de la Santé, les attaques ne faiblissent pas face à une campagne au compte-gouttes qui comprend une visite pré-vaccinale pour déceler d'éventuelles contre-indications et recueillir le consentement des personnes.

"On ne peut pas envisager de rester sur ce rythme. Les calculs laissent envisager qu'il faudrait 3.000 ans pour être vaccinés", a regretté dimanche sur BFMTV le Pr Bruno Megarbane, chef du service de réanimation médicale et toxicologique de l'hôpital Lariboisière (AP-HP).

Dans une tribune publiée dans Télérama, la directrice du Théâtre du Soleil Ariane Mnouchkine a exhorté le gouvernement à accélérer les choses en vue de la réouverture, entre autres, des théâtres et des cinémas, fermés depuis le 30 octobre.

"Que ceux qui ne veulent pas se faire vacciner ne le fassent pas, c'est leur droit, mais en leur nom, allez-vous prétendre empêcher les volontaires de le faire au plus vite?", s'agace-t-elle.

"Pour la première phase, (...) ce sont les vaccins qui se déplacent à nos aînés, pas l'inverse. Les Allemands ont eux un champ plus large en ciblant d'autres populations", a plaidé Gabriel Attal.

"Pour la deuxième phase, dès début février, (le ministre de la Santé) Olivier Véran a annoncé des +centres de vaccination en ville+: ce ne seront pas des +vaccinodromes+ géants nécessitant des k[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi