Marchés français ouverture 7 h 39 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 463,23
    +55,06 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,2096
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    40 088,54
    -1 090,16 (-2,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Vaccination: Arrêt des primo-injections dans 3 régions

·2 min de lecture

Sont concernés les établissements de santé d'Ile-de-France, des Hauts-de-France et de Bourgogne-Franche-Comté, à partir du 2 février, compte-tenu de la difficulté d'approvisionnement des vaccins contre le COVID-19, selon les Autorités régionales de santé.

Aucune primo-injection ne sera effectuée dans les établissements de santé d'Ile-de-France à partir du 2 février, compte-tenu de la difficulté d'approvisionnement des vaccins contre le COVID-19, a fait savoir l'Autorité régionale de santé (ARS) d'Île-de-France, selon un document consulté jeudi par Reuters. Aucune dose de vaccin ne sera donc délivrée aux établissements de santé (...), précise l'ARS "compte tenu de la situation extrêmement tendue sur les doses de vaccins, et la nécessité de garantir la deuxième injection pour les personnes déjà vaccinées". Seules les deuxièmes injections seront ainsi délivrées, précise l'ARS dans un document envoyé mercredi aux acteurs du milieu de la santé. Le ministère de la Santé n'a pas fait de commentaire sur ces informations.

Les Agences régionales de santé (ARS) d'Île-de-France, des Hauts-de-France et de Bourgogne-Franche-Comté, ont annoncé tour à tour jeudi qu'aucune primo-injection ne serait désormais effectuée dans les établissements de santé, compte-tenu de la difficulté d'approvisionnement des vaccins contre le COVID-19.

Des reports dans les Hauts-de-France et en Bourgogne-Franche Comté

Les Hauts-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté avaient annoncé le report de rendez-vous pour une première injection du vaccin contre le Covid-19, en raison de difficultés d'approvisionnement des doses Pfizer. "Afin de garantir l'administration de la seconde injection pour toutes les personnes ayant déjà reçu la première dose en janvier, l'ensemble des rendez-vous de primo vaccination (1ère injection) prévus jusqu'au mardi 2 février inclus seront déprogrammés et immédiatement reprogrammés à partir de la première semaine de mars", a indiqué l'Agence régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France.

Son vis-à-vis en Bourgogne-Franche-Comté avertit, quant à elle, que "certains rendez-vous pris en février pour une première injection sont susceptibles d'être reportés de quelques jours ou semaines". "Aucun rendez-vous ne sera annulé", assure l'agen[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi