Marchés français ouverture 2 h 39 min
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 099,43
    +224,20 (+0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,1943
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    29 210,31
    +327,85 (+1,14 %)
     
  • BTC-EUR

    29 223,70
    +1 772,96 (+6,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    840,35
    +53,73 (+6,83 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     

Vaccin Pfizer : Taïwan accuse la Chine d'entraver ses efforts pour obtenir des doses d’Allemagne

·1 min de lecture

Le torchon brûle entre Taipeh et Pékin. Confronté à une flambée de cas de Covid-19, Taïwan accuse la Chine d'entraver un accord sur les vaccins Pfizer/BioNTech depuis l'Allemagne, alors que la campagne de vaccination est poussive dans l'île. La présidente Tsai Ing-wen a explicitement accusé la Chine de faire obstacle à l'obtention de doses du vaccin fabriqué par les laboratoires américain et allemand. "Nous avions presque finalisé la signature du contrat avec le fabricant allemand à un moment donné, mais elle a été retardée jusqu'à maintenant parce que la Chine est intervenue", a déclaré Mme Tsai dans un message publié sur sa page Facebook.

Des responsables taïwanais avaient déjà laissé entendre en février que la Chine créait des difficultés, mais s'étaient abstenus de nommer explicitement Pékin. Les autorités taïwanaises n'ont pas précisé les raisons pour lesquelles la Chine faisait obstacle à l'obtention de ces vaccins. Le distributeur de Pfizer/BioNTech pour la région de la Chine --qui comprend Taïwan-- est Fosun Pharma, basé à Shanghai. Taipei a insisté sur le fait de traiter uniquement avec la société allemande. "Ce n'est qu'en achetant (les vaccins) au fabricant d'origine que nous pouvons obtenir une garantie directe de qualité et de sécurité, afin d'éviter le double risque juridique et politique", a indiqué Mme Tsai.

>> A lire aussi - Bourse : un conflit Chine - Taïwan - Etats-Unis, le grain de sable qui mettra fin à la hausse ?

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Chine et les cryptos, les faits, rien que les faits : au programme de la newsletter 21 Millions
La plus grande banque d’Europe ne veut pas du bitcoin
Etats-Unis : ciblée par les hackers, la Bourse prépare sa défense à l'abri des regards
Pourquoi la pénurie de semi-conducteurs menace l'industrie mondiale et notre vie quotidienne
Pétrole, cuivre, palladium… les cours des matières premières risquent de rechuter, selon un rapport

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles