La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 254,49
    -371,20 (-0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Vaccins Pfizer et Moderna : l'Académie de médecine recommande 6 mois entre les doses

·1 min de lecture

L'Académie de médecine recommande un net allongement du délai entre les deux doses de vaccins anti Covid-19 Pfizer ou Moderna chez les moins de 55 ans. Une mesure qui permettrait à davantage de Français de bénéficier d'une première injection, avec à la clé une accélération "de la campagne de vaccination de masse" et l'atteinte "d'une immunité collective beaucoup plus rapidement avec le même nombre de doses tout en assurant une protection individuelle satisfaisante", juge l'Académie de médecine.

Cette instance n'a toutefois pas de pouvoir décisionnel : c'est la Haute autorité de santé (HAS) qui peut prendre ce type de décisions, nécessitant l'aval du gouvernement. Depuis mercredi, l'espacement entre deux doses de vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna (dits à ARN messager) est fixé à 42 jours, contre 28 auparavant. "Ça va nous permettre de vacciner plus vite sans voir se réduire la protection", a assuré le ministre de la Santé, Olivier Véran, au JDD.

>> A lire aussi - Les moins de 55 ans vaccinés avec AstraZeneca pourraient recevoir une deuxième dose de Pfizer ou Moderna

L'Académie de médecine veut aller plus loin: elle recommande "de retarder de 6 mois la date de la seconde injection de vaccin à ARN messager chez les personnes immunocompétentes (qui n'ont pas de déficit immunitaire, ndlr) âgées de moins de 55 ans". Pour l'instant, pour être vacciné à moins de 55 ans, il faut soit faire partie des professions prioritaires (soignants, pompiers, aides à domicile) soit être atteint de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : pourquoi une croissance trop forte de l’économie pourrait provoquer un krach
Coinbase : les actions s'arrachent, l'introduction en bourse rencontre un franc succès
Espagne : le patron de Repsol et l’ex-n°1 de CaixaBank mis en examen dans une affaire d’espionnage
Google multiplie les dons et les actions pour doper la vaccination anti- Covid-19
Amazon Prime compte déjà plus de 200 millions de membres