La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 028,43
    -2 443,70 (-7,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Vaccin : l'idée de l'obligation fait son chemin dans l'UE, «pas le choix de la France» répond Véran

·1 min de lecture

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a estimé mercredi que l'UE devrait avoir dès maintenant une "discussion" sur la vaccination obligatoire, tout en soulignant qu'une telle décision relevait des États membres. Elle a aussi annoncé lors d'une conférence de presse que la version pour enfants du vaccin anti-Covid de Pfizer/BioNTech serait disponible à partir du 13 décembre, l'agence européenne chargée des épidémies ayant recommandé mercredi de vacciner les 5-11 ans.

"Je pense que c'est une discussion qui doit avoir lieu"

Alors que le nouveau variant Omicron inquiète la planète, Ursula von der Leyen a jugé à propos de l'obligation vaccinale qu'il était "approprié et raisonnable d'avoir cette discussion maintenant", précisant qu'il s'agissait d'une "position personnelle". "Cela nécessite une approche commune mais je pense que c'est une discussion qui doit avoir lieu", a-t-elle ajouté. Selon la présidente de la Commission, il faudra "environ 100 jours" à la communauté scientifique pour adapter la réponse vaccinale à ce nouveau variant.

Pour enrayer la flambée de la pandémie, l'Autriche, premier pays de l'UE à le décider, prépare une loi pour imposer la vaccination de la population adulte au 1er février 2022. L'Allemagne a annoncé mardi que la vaccination obligatoire allait faire l'objet d'une proposition de loi soumise au parlement avant la fin de l'année.

>> LIRE AUSSI - Omicron : 13 cas suspects en France, le pays durcit les conditions d'accès au te...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles