La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,2082
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    29 990,71
    +372,49 (+1,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    703,95
    -31,19 (-4,24 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Vaccin gratuit dès janvier pour les seniors en priorité...Jean Castex explique tout

·2 min de lecture

La vaccination, qui sera gratuite pour tous, commencera en janvier pour les seniors en établissements (un million), en février pour les personnes fragiles en raison de leur âge ou de pathologies (14 millions) puis au printemps pour l'ensemble de la population. 

Jean Castex a appelé jeudi les Français à être "les plus nombreux possible" à se faire vacciner, "un acte altruiste", en exposant la stratégie vaccinale contre le Covid-19, une marche décisive que l'exécutif ne veut pas rater dans la lutte contre l'épidémie, après avoir trébuché sur les masques et les tests. Alors que la défiance à l'égard des vaccins est plus forte en France que chez ses voisins, le Premier ministre a insisté sur les impératifs de "sécurité" et de "transparence" de cette campagne non obligatoire et gratuite pour tous, qui doit commencer début janvier. "On doit aussi s'immuniser contre les peurs", a complété le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse.

Pour mener la campagne, le gouvernement va s’appuyer sur les recommandations rendues lundi par la Haute autorité de Santé (HAS).

Une vaccination en trois étapes

La vaccination commencera en janvier pour les seniors en établissements, notamment en Ehpad, et les personnels qui y travaillent, ce qui représente environ 1 million de personnes.

Suivront, en février, les près de 14 millions de personnes présentant un facteur de risque lié à l'âge ou une pathologie chronique ainsi que certains professionnels de santé. Enfin, "nous ouvrirons progressivement, à partir du printemps, la vaccination à l'ensemble de la population", a détaillé M. Castex.

Grâce aux commandes prises au niveau européen, "la France disposera d'un potentiel de 200 millions de doses, ce qui permettrait de vacciner 100 millions de personnes" puisque le vaccin nécessite à ce jour 2 injections à quelques semaines d'intervalle, a affirmé le chef du gouvernement.

Quels vaccins ?

Les deux vaccins Pfizer/BioNtech et Moderna seront disponibles au mieux aux derniers jours de(...)


Lire la suite sur Paris Match