Marchés français ouverture 2 h 31 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 627,13
    +80,95 (+0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,2161
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 430,71
    +39,45 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    26 052,27
    -306,42 (-1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    634,90
    -4,24 (-0,66 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Covid-19 : pourquoi le vaccin a-t-il un impact sur le prix de l’essence ?

Maxime Poul
·2 min de lecture
Depuis le début du mois de novembre, le prix du carburant n'a cessé d'augmenter dans l'Hexagone.

Depuis le mois de novembre, le prix du carburant a considérablement augmenté en France, ce qui coïncide avec les premières annonces de l’efficacité des vaccins contre le Covid-19. Explications.

Vous l’aurez sans doute remarqué, le prix des carburants augmente depuis quelques semaines en France. Et cela s’explique par... l’arrivée de vaccins contre le Covid-19. Ce n’est pas directement le vaccin qui fait augmenter le prix à la pompe mais plutôt l’espoir qu’il incarne. En effet, depuis les annonces des groupes pharmaceutiques au début du mois de novembre assurant l’efficacité de leur vaccin contre le coronavirus SARS-CoV-2, l’espoir d’une sortie de crise est de plus en plus grande. Encore plus depuis le mois de décembre et la commercialisation dans de nombreux pays du vaccin développé par Pfizer et BioNTech.

L’arrivée des vaccins a rassuré les marchés financiers. Suite à ces annonces, les investisseurs ont acheté du pétrole en pariant sur le fait que les vaccins ramèneraient la vie et l’activité économique à la normale et donc une reprise de la demande de pétrole, tirant les cours vers le haut.

Des hauts et des bas depuis le début de la crise

Le cours du pétrole est très dépendant de la situation sanitaire depuis un an. Avant la crise, au début de l’année 2020, le prix du baril de brent était d’environ 70 dollars. Il est descendu jusqu’à 20 dollars pendant le premier confinement avant de remonter à 40 quelques semaines plus tard lors du déconfinement. Redescendu en dessous de 40 dollars au début du mois de novembre, il n’a depuis cessé d’augmenter pour dépasser les 50 aujourd’hui.

Le prix à la pompe variera donc en fonction des mesures prises dans les prochains jours. Avec les mesures de confinement prises au Royaume-Uni ou la prolongation des restrictions en Allemagne, si la France suit le pas et que la demande en carburant baisse, il n’est pas impossible que le prix du carburant baisse dans les semaines à venir.

Ce contenu peut également vous intéresser :