La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 143,00
    -58,14 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 272,19
    -43,71 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1416
    -0,0044 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 817,30
    -4,10 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    37 714,83
    -551,36 (-1,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 037,76
    +12,03 (+1,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,82
    +1,70 (+2,07 %)
     
  • DAX

    15 883,24
    -148,36 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 542,95
    -20,90 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 124,28
    -364,82 (-1,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 383,32
    -46,48 (-0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3680
    -0,0030 (-0,22 %)
     

Le vaccin covid a évité 241 000 morts et 1 million d’hospitalisations rien qu’aux États-Unis

·1 min de lecture

Le vaccin contre le coronavirus aide à sauver des vies et à alléger la pression hospitalière. Des chiffres d’un modèle statistique américain le rappellent une nouvelle fois.

On sait que les vaccins contre le coronavirus SARS-CoV-2 aident à sauver des vies, puisque la protection conférée minimise les risques de contacter des formes graves de la maladie. C’est un atout de taille contre la tension hospitalière. Une étude publiée le 11 janvier 2022 dans la revue scientifique JAMA vient apporter un modèle statistique et donc un impact chiffré des vaccins.

A noter que cette étude concerne les seuls États-Unis. Sur le territoire américain, le nombre de décès provoqués par le covid dépasse le chiffre des 800 000. Plus de 63 millions de personnes y ont été infectées. À ce jour, un peu plus de 60 % de la population américaine est entièrement vaccinée.

240 797 vies sauvées en comparaison d’un scénario sans vaccination

Les chercheurs ont simulé deux scénarios contrefactuels (alternatifs), l’un avec une absence de vaccination, et l’autre avec un taux de vaccination représentant seulement la moitié du taux. Puis la dynamique de ces deux scénarios simulés a été comparée à celle de la réalité — le programme américain réel de vaccination — à partir des infections, hospitalisations et décès cumulés. « Le modèle a été paramétré à l’aide des données démographiques américaines et des risques d’issues graves du Covid-19 en fonction de l’âge », expliquent les auteurs. S’ajoutent au…

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles