Marchés français ouverture 7 h 59 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    47 255,88
    -4 345,28 (-8,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

Le vaccin contre le Covid-19, success story de l'Amérique

·2 min de lecture

Entre le relâchement de la vigilance et la campagne de vaccination, la course de vitesse est loin d'être finie. Mais le succès de la campagne d'immunisation, avec plus de 115 millions de doses déjà administrées, montre que quand l'Amérique veut, elle peut.

C'est une course. "Une course entre le vaccin et la hausse potentielle" du nombre d'infections, indique Anthony Fauci, conseiller médical de la Maison-Blanche et héros des Américains dans la lutte contre le . L'Amérique est "sur le pied de guerre", a souligné , mais elle n'a pas remporté la victoire. Pas encore.

Tout de même... Le 8 décembre, avant même d'être président, Biden s'était fixé un objectif de 100 millions d'injections pendant les 100 premiers jours de son mandat. Contrat rempli, vendredi 20 mars, . Le but était trop modeste? C'est l'un des secrets de la "méthode Biden": ne pas trop promettre pour mieux surprendre à l'arrivée. L'opposé de Trump, qui affirmait en mai 2020 que l'Amérique avait "vaincu" le virus alors que le pays comptait 80.000 morts du Covid. Elle vient de franchir le cap des 540.000 décès.

Les plus de 16 ans tous immunisés d'ici à l'été

Quel est le premier bilan des vaccinations? Impressionnant. Au 18 mars, plus de 115 millions de doses ont été administrées, 29% de la population adulte ayant reçu au moins une dose, dont plus de 65% chez les plus de 65 ans. Le fait d'avoir des stocks, évidemment, facilite les choses. En ajoutant les 100 millions de doses de Johnson & Johnson aux 600 millions promises par Pfizer et Moderna d’ici à fin juillet, il y aura assez de vaccins . Et c'est sans compter le vaccin AstraZeneca, pas encore autorisé outre-Atlantique mais dont plusieurs dizaines de millions de doses ont été déjà produites sur le sol américain. Un embarras de pays riche, qui administre en trois jours autant de doses que tout ce qu'a vacciné l'Afrique, et qui peut se permettre aujourd'hui de "prêter" 2,5 millions de vaccins AstraZeneca au Mexique et 1,5 million au Canada.

A qui le mérite? A beaucoup de monde. Le déni de réalité de , sur le vaccin, a nourri : à en croire les sondages, près de la moitié des supporters de l’ex-président n’envisagent pas de se faire immuniser. Ils sont seulement 10% chez les partisans de Biden. Mais Trump est a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi