Marchés français ouverture 1 h 36 min
  • Dow Jones

    34 639,79
    +617,75 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    15 381,32
    +127,27 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1299
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    23 749,23
    -39,70 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    50 289,85
    -227,34 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 447,14
    +8,26 (+0,57 %)
     
  • S&P 500

    4 577,10
    +64,06 (+1,42 %)
     

Vaccin contre le Covid-19: la France risque-t-elle une pénurie de seringues?

·2 min de lecture

Un à deux milliards de seringues pourraient manquer en 2022, si la production de seringue ne s’adapte pas à la production de vaccin, a alerté l’Organisation mondiale de la santé, mardi 9 novembre. La France pourrait-elle être menacée par la pénurie ?

7,25 milliards. C’est le nombre de doses de vaccin contre le qui ont été administrées dans le monde, soit près du double du nombre de vaccinations effectuées chaque année. Forcément, la production de seringues doit suivre. L’Organisation mondiale de la santé s’inquiète : un à deux milliards de seringues pourraient manquer dès 2022 dans le monde. La France doit-elle s’inquiéter de ce risque de pénurie ?

La France dépend de deux fournisseurs de seringues : la multinationale américaine Becton Dickinson (BD), et le groupe allemand B. Braun, et son usine d’Almo. En avril dernier, on confiait à , du côté du ministère de l’Economie et des Finances : "S'agissant des seringues, il y a effectivement une réflexion à mener pour favoriser l'émergence de producteurs français". En attendant, la France dépend donc du marché mondial, en particulier du géant américain Becton Dickinson. Des pays développés comme “les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne ont utilisé des milliards de dollars d’argent du contribuable dans les vaccins, mais ont très peu investi pour développer la manufacture de seringues”, expliquait, au , Prashant Yadav, chercheur au Centre pour le développement global, un think thank américain.

Une tension accrue sur les seringues de 0,3 millilitre

Les seringues de vaccin à ARN messager contre le Covid-19 sont d’autant plus demandées dans le monde, qu’elles ne sont pas des seringues génériques. Eric Billy, chercheur en immuno-oncologie précise : “Il s’agit de seringues à faible volume mort. C’est essentiel.” Les seringues à faible volume mort sont des seringues pour lesquelles, après l’injection, la distance entre le piston et l'aiguille est très faible - limitant ainsi la quantité de sérum gâché. Les seringues pour le vaccin Pfizer doivent aussi avoir une contenance exacte de 0,3 millilitre, contre 0,5 pour un contenant standard.

Pour Eric Billy, il y a donc urgence à accélérer dès maintenant la production de seringues, et de ce type en particulier[...]

Lire la suite sur challenges.fr

VIDÉO - À l'approche de Noël, tensions sur le marché du jouet :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles