La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    39 178,20
    +608,51 (+1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Le vaccin AstraZeneca aurait une 'efficacité limitée' contre le variant sud-africain

·2 min de lecture

C'est une nouvelle qui risque d'inquiéter un peu plus le monde entier en ces temps de développement des variants de Covid-19. Le vaccin britannique développé par Oxford et AstraZeneca offre une "protection limitée contre les formes modérées de la maladie (Covid-19) dues au variant sud-africain, chez les jeunes adultes", a révélé dimanche 7 février une étude sud-africaine. "Des chercheurs sud-africains et britanniques ont constaté que (...) le vaccin était bien plus efficace contre la (souche) originale du coronavirus" que contre le variant, est-il précisé dans un communiqué sur l'étude de l'université du Witwatersrand à Johannesburg, qui n'a pas encore été examinée par des pairs.

"Les premiers résultats semblent confirmer que la mutation du virus détectée en Afrique du Sud peut se transmettre à la population déjà vaccinée", est-il ajouté. Cette étude, réalisée auprès de 2 000 volontaires âgés en moyenne de 31 ans, ne "permet pas de statuer" sur l'efficacité du vaccin contre les formes graves de la maladie, les hospitalisations et les décès "car la population ciblée était à faible risque", juge l'université du Witwatersrand. "Nous pensons que notre vaccin protégera quand même contre les formes graves de la maladie, car l'activité des anticorps neutralisant est semblable à celle d'autres vaccins contre le Covid-19 qui se sont montrés efficaces contre les formes graves, en particulier lorsque les doses sont espacées de 8 à 12 semaines", a nuancé un porte-parole d'AstraZeneca, contacté par l'AFP.

À lire aussi — Salomon devance Decathlon avec son masque pour les sportifs

Selon Sarah Gilbert, chercheuse qui dirige le développement du vaccin à l'université d'Oxford, cela pourrait aussi prendre "un certain temps" avant de pouvoir déterminer l'efficacité du vaccin contre cette souche — de plus en plus présente au Royaume-Uni chez les personnes âgées. "Une version (du vaccin Oxford/AstraZeneca) avec la séquence du variant sud-africain est en préparation", a affirmé dimanche matin (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un hacker a tenté d'empoisonner l'approvisionnement en eau d'une ville de Floride
Le tout premier hélicoptère spatial de la NASA s'approche de Mars
Facebook renforce ses mesures de lutte contre la désinformation sur les vaccins et le Covid-19
Après Amazon, Jeff Bezos espère coloniser le système solaire avec sa société Blue Origin
Mark Zuckerberg fait une apparition surprise sur Clubhouse pour parler du futur