Marchés français ouverture 6 h 12 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 619,32
    +653,31 (+2,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 428,99
    +448,78 (+1,55 %)
     
  • BTC-EUR

    38 366,02
    -215,79 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    926,89
    -6,25 (-0,67 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Vaccin anti-Covid: le feuilleton à rebondissements de Sanofi en 2020

Marie-Morgane Le Moel, AFP
·1 min de lecture

Polémiques, retards et annonces fracassantes: l'année écoulée sous le signe du Covid-19 a été très mouvementée pour Sanofi et ses candidats vaccins. Retour sur douze mois agités pour le laboratoire.

Deux vaccins

Le groupe pharmaceutique, qui a fait un chiffre d'affaires de 36 milliards d'euros l'an dernier, s'est rapidement positionné sur un vaccin potentiel.

Le 18 février 2020, il annonce ainsi une collaboration avec la "Barda", une agence américaine de recherche et développement, afin de développer un vaccin utilisant la technologie éprouvée de recombinaison de l'ADN.

Sanofi annonce deux mois plus tard qu'il utilisera pour ce faire un adjuvant du Britannique GSK, autre géant du secteur. Leur vaccin potentiel doit initialement entrer en essais cliniques sur l'homme au deuxième semestre 2020 et, en cas de succès, être disponible au deuxième semestre 2021, prévoient-ils alors, avec pour objectif la production d'un milliard de doses par an.

Par ailleurs, Sanofi travaille depuis fin mars 2020 avec Translate Bio, une biotech cotée aux États-Unis, pour un vaccin basé cette fois-ci sur la technologie de l'ARN messager, la même technologie novatrice que celle de Pfizer-BioNTech et de Moderna. Calendrier initial: une éventuelle approbation au deuxième semestre 2021 pour une capacité de production comprise entre 90 et 360 millions de doses par an.

Une polémique

Présent, trop présent dans l'actualité? Dans un contexte où les laboratoires pharmaceutiques se sont retrouvés sur le devant de la scène comme jamais auparavant, Sanofi a connu sa part de polémiques.

Le 13 mai 2020, Paul Hudson, son directeur général, un Britannique arrivé (...) Lire la suite sur La Tribune.fr