Marchés français ouverture 6 h 54 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1727
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    34 922,30
    -1 880,07 (-5,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 013,80
    -50,05 (-4,70 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Le vaccin anti-Covid de la biotech franco-autrichienne Valneva sur de bons rails

·2 min de lecture

Alors que son vaccin développé en collaboration avec le gouvernement britannique pourrait être disponible sur le marché d'ici la fin de l'année, Valneva a annoncé lundi 23 août avoir lancé la demande d'autorisation de son vaccin au Royaume-Uni.

Valneva respecte son tableau de marche. La biotech franco-autrichienne (issue de la fusion du nantais Vivalis et de l’autrichien Intercell) a annoncé lundi 23 août avoir contre le Covid-19 auprès des autorités de la santé britannique. "Nous sommes dans les temps, indique Franck Grimaud, directeur général de Valneva. Notre objectif est de mettre notre vaccin sur le marché au Royaume-Uni avant la fin de l'année." Depuis le mois de mai, le laboratoire franco-autrichien a également lancé les essais de phase 3 concernant son sérum à virus inactivé qui repose sur une technologie similaire à celle , plus classique que celle de Pfizer-BioNTech et Moderna (ARN Messager) ou AstraZeneca (adénovirus). Les résultats de ces essais, qui concernent 4.000 personnes au Royaume-Uni, ainsi que plus de 2.000 personnes de plus de 56 ans en Nouvelle-Zélande, devraient être connus au mois d'octobre.

Guère soutenue par le gouvernement français, peu enclin à porter le développement de son vaccin, Valneva a en revanche reçu une aide conséquente du Royaume-Uni. Le gouvernement de Boris Johnson, qui a notamment financé une deuxième usine de production en Écosse, s'est en effet porté acquéreur de 190 millions de doses d'ici 2025 dont 100 millions devront être livrées en 2021 et 2022. Celles-ci seront mises en flacon en Suède. Entre Valneva et l'Union européenne des discussions visant à fournir 60 millions de doses aux Vingt-Sept, dont 30 millions en option, sont toujours en cours . "Nous voulons passer par une procédure de commandes centralisées avec l'Europe, précise Franck Grimaud. C'est pour cela que les négociations avec la Commission se poursuivent. Nous allons soumettre une demande officielle auprès de l'agence européenne des médicaments (EMA) prochainement et nous pourrions obtenir une autorisation en Europe en 2022".

"Les dirigeants ont tenu leur calendrier"

Le cap tenu par la société franco-autrichienne pourrait lui permettre de proposer l'un des prochains vaccins anti-Covid homologués[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles