La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 921,26
    +333,60 (+0,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,34
    +15,66 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2071
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    40 104,01
    -5 742,43 (-12,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 312,44
    -75,46 (-5,44 %)
     
  • S&P 500

    4 097,68
    +34,64 (+0,85 %)
     

Vaccidrive, vaccibus: les acteurs de la santé se démènent pour vacciner en masse en Occitanie

·2 min de lecture

Le premier vaccidrive de France a ouvert près de Montpellier dans la clinique Saint-Jean. En zone rurale, ce sont des bus de vaccination qui vont au plus près de la population.

Se faire vacciner contre le sans bouger du siège conducteur de sa voiture ? C'est désormais possible. Du moins, à Saint-Jean-de-Védas, en périphérie de Montpellier (Hérault) aux abords de la clinique Saint-Jean du groupe Cap Santé. Cet hôpital privé propose depuis le début de la semaine de se faire vacciner contre le Covid-19 dans ce qu'elle a appelé un "vaccidrive", une première en France. "Le principe se base qui a su prouver son efficacité ainsi que sur des centres de vaccination 'au volant' déjà en place aux États-Unis notamment", explique l'Agence régionale de santé (ARS) Occitanie. C'est d'ailleurs en s'inspirant de l'expérience américaine que Laurent Ramon, directeur général de Cap Santé a eu l'idée de transposer l'expérience en France. "L'idée c'est d'offrir un moyen supplémentaire de se faire vacciner", explique Alexandre Pascal, délégué départemental de l'ARS Occitanie.

Sur le plan sanitaire, les patients, qui ont au préalable pris rendez-vous, se garent dans un espace dédié du parking de la clinique Saint-Jean. Ils suivent ensuite le même protocole de soins que s'ils se faisaient vacciner ailleurs... à la différence près qu'ils restent dans leur voiture y compris pour le quart d'heure de surveillance qui suit l'injection. "On voit apparaître aujourd'hui des infections nosocomiales Covid. Le fait de laisser nos concitoyens en marge de l'établissement est de nature à rassurer", explique pour sa part Lamine Gharbi, le président de Cap Santé, par ailleurs président de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP). "Aujourd’hui, environ 700 personnes reçoivent chaque semaine une dose au sein de la clinique Saint-Jean. Il est prévu que 50 à 100 doses quotidiennes supplémentaires soient administrées chaque jour grâce au dispositif vaccidrive", poursuit Lamine Gharbi.

Lire aussi

"Si les résultats de cette première expérimentation en France sont concluants, d’autres dispositifs de ce type pourront être mis en place sur l’ensemble du territoire. Les vaccidrive [...]

Lire la suite sur challenges.fr