Marchés français ouverture 5 h 45 min
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    +132,77 (+0,99 %)
     
  • Nikkei 225

    30 170,25
    +498,55 (+1,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,2162
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 924,01
    +205,77 (+0,69 %)
     
  • BTC-EUR

    41 733,84
    +1 222,10 (+3,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 014,74
    -0,18 (-0,02 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     

Plus de la moitié des destinations dans le monde sont rouvertes aux voyageurs

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
Plus de la moitié des destinations dans le monde sont rouvertes aux voyageurs

D’après les données de l'Organisation mondiale du tourisme, 53% des destinations mondiales sont accessibles au 1er septembre 2020. Un chiffre en forte progression par rapport à juillet dernier (25%).

Il faudra encore patienter pour retrouver les chiffres d’avant-Covid mais le tourisme international reprend un petit peu de couleur. Selon un rapport de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) relayé par Air Journal, 115 destinations (53 % de toutes les destinations dans le monde) ont assoupli les restrictions sur les voyages.

Parmi elles, deux ont levé toutes les restrictions et les 113 autres maintiennent celles déjà en place en réponse à la pandémie de Covid-19. Lors de la précédente étude, le 19 juillet dernier, seules 25% d’entre elles étaient en mesure d’accueillir des touristes.

“La vigilance et la prudence restent de mise”

“Un leadership coordonné et une coopération renforcée entre les gouvernements signifient que le tourisme redémarre lentement mais régulièrement dans de nombreuses régions du monde”, s’est félicité le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili. “La vigilance et la prudence restent de mise, mais il est préoccupant de constater que certaines destinations maintiennent des restrictions totales sur les voyages, surtout là où le tourisme joue un rôle vital et où le développement économique et social est menacé”, a-t-il ajouté.

À LIRE AUSSI >> Ces pays restent interdits d'accès aux Français au 1er septembre

Malgré cette très légère embellie, 93 destinations ont fait le choix d’une stricte fermeture des frontières. L’Amérique du Nord (États-Unis et Canada), l’Asie (Chine, Inde, Mongolie, Thaïlande, Népal…) et l’Océanie (Australie et Nouvelle-Zélande) font partie des endroits dans lesquels les voyageurs ne sont pas encore autorisés à se rendre.

Trois fois plus grave que la crise de 2009

“Les destinations qui ont assoupli les restrictions de voyage ont généralement des niveaux d'infrastructure de santé et d'hygiène élevés ou très élevés”, révèle le rapport. Ainsi, 79% des destinations touristiques situées dans les économies avancées ont déjà assoupli les restrictions contre 47% dans les économies émergentes.

Selon l’OMT, la pandémie de Covid-19 a provoqué des pertes de 320 milliards de dollars (270 milliards d'euros) pour le tourisme mondial entre janvier et mai. Un total trois fois plus important que pendant la crise économique mondiale de 2009.

Ce contenu peut également vous intéresser :