Publicité
La bourse ferme dans 8 h 17 min
  • CAC 40

    7 708,02
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 935,50
    -98,93 (-1,97 %)
     
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0724
    -0,0018 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    2 327,70
    +9,70 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 432,06
    -470,83 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,27
    +7,39 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,24
    -0,38 (-0,48 %)
     
  • DAX

    18 265,68
    -365,18 (-1,96 %)
     
  • FTSE 100

    8 163,67
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    18 008,55
    -104,08 (-0,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2736
    -0,0024 (-0,19 %)
     

Vacances : est-ce que je perds les congés non posés avant le 31 mai ?

Brian Jackson / Adobe Stock

Chaque mois de mai, c’est la même rengaine. Peut-on perdre ses congés non posés avant le 31 mai ? En effet, tout salarié acquiert 2,5 jours de congé par mois travaillé au sein de la même entreprise, rappelle Actu.fr, le 27 mai 2024. L’année de référence court du 1er juin au 31 mai de l’année suivante. À quelques jours de la date fatidique, vous devez donc vous demander ce qu’il va advenir de vos jours de congé que vous n’avez pas posés. Eh bien, d’après le Code du travail, si vos jours n’ont pas été posés, ils ne peuvent pas être reportés sur la période de référence suivante. Ils sont donc perdus.

Pas de panique, des exceptions existent. Ainsi, il faut se rapprocher de sa direction ou du service RH de son entreprise. En effet, une convention collective ou un accord d’entreprise peut permettre le report des jours de congé de l’employé. Si aucune convention ou accord n'existe, vous pouvez tout de même formuler une demande de report. Toutefois, gardez bien en tête qu’il appartient alors au chef d’entreprise d’accorder ledit report.

Fatima Belghomari, avocate spécialisée en droit du travail, interrogée par Actu.fr, indique que «si un salarié tombe malade et est en arrêt avant ou pendant ses congés, les congés sont reportés, peu importe la date limite du 31 mai». Par ailleurs, les jours ne sont pas forcément perdus quand ils ne sont pas posés, si et seulement si, l’entreprise du salarié fait bénéficier ses employés d’un compte épargne-temps. Les jours non posés sont alors transformés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Entrepreneuriat en 2024 : moral en berne chez les femmes dirigeantes
Assurance chômage : pourquoi les 53-57 ans sont les grands perdants de la réforme
Acompte sur salaire : ce qu’il faut savoir avant de le demander à votre patron
La semaine de 4 jours, ce n’est pas «travailler moins»
Assurance chômage : la France a-t-elle le régime le plus généreux ?