La bourse ferme dans 4 h 30 min
  • CAC 40

    6 485,77
    -4,23 (-0,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 712,34
    -3,03 (-0,08 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0244
    +0,0026 (+0,26 %)
     
  • Gold future

    1 792,40
    -1,60 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    22 518,73
    -491,93 (-2,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,85
    -21,50 (-3,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,34
    -1,16 (-1,28 %)
     
  • DAX

    13 550,66
    +15,69 (+0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 491,99
    +3,84 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2097
    +0,0021 (+0,17 %)
     

Ce qui va changer dans l’utilisation des titres-restaurants à la rentrée

© Mourad ALLILI/SIPA

On ne sait pas exactement combien de Français en bénéficient à l’heure actuelle, mais selon les estimations, plus de 4,5 millions de salariés et indépendants perçoivent des titres-restaurants. Si leur valeur faciale avait été augmentée à 38 euros lors des deux dernières années marquées par la pandémie de Covid-19, elle est repassée au 1er juillet à 19 euros. De nombreux parlementaires avaient pointé du doigt ce recul frappant cet outil qui reste une arme essentielle pour le porte-monnaie. Mais dans le cadre du projet de loi sur le pouvoir d’achat, adopté par le Parlement ce jeudi , leur utilisation a été revue pour la rentrée.

Lire aussi - Cigarettes et verres d'alcool : enquête sur les failles des cartes titres-restaurants

Utilisable pour toutes les denrées alimentaires

Désormais, il sera possible d’utiliser ses tickets-restaurants ou sa carte pour payer son addition au restaurant ou à la boulangerie, mais également dans les supermarchés. Jusqu’à présent, il était évidemment possible de régler ses courses dans un supermarché, mais un distinguo existait entre les produits consommables, éligibles au paiement, et tous les autres produits, rappelle BFMTV . Une règle qui est provisoirement assouplie, au moins jusqu’au 31 décembre 2023, où la carte et les tickets-restaurants pourront servir à payer l’intégralité des courses alimentaires. Avant, les Français l’avaient sans doute remarqué, mais acheter des œufs, de la crème fraîche, des courgettes ou encore du beurre ne donnait pa...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles