La bourse ferme dans 6 h 29 min
  • CAC 40

    6 536,70
    -41,90 (-0,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 070,32
    -32,27 (-0,79 %)
     
  • Dow Jones

    35 144,31
    +82,76 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1781
    -0,0026 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 795,50
    -3,70 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    31 637,38
    -1 019,77 (-3,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    883,39
    -32,10 (-3,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,13
    +0,22 (+0,31 %)
     
  • DAX

    15 490,77
    -128,21 (-0,82 %)
     
  • FTSE 100

    6 967,69
    -57,74 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    14 840,71
    +3,72 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 422,30
    +10,51 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,3781
    -0,0043 (-0,31 %)
     

La vérité sur la réforme ratée de la première année de médecine

·2 min de lecture

Censée éviter le gâchis, le bachotage, les risques psychosociaux, et permettre de répondre à la pénurie de médecins, la réforme, très ambitieuse, des études de médecine a enchaîné couacs, tensions et retards mettant les étudiants et leurs familles dans des situations de grande difficulté. Explications.

Pour Léa Hennebelle, la pilule est difficile à avaler: ses bonnes notes dans toutes les matières ne suffiront pas pour passer en deuxième année de médecine à l’université de Toulouse Paul-Sabatier: elle est recalée pour une note éliminatoire en physique… à quelques dixièmes près. Elle avait pourtant le profil: bac scientifique avec mention très bien. L’étudiante s’estime victime de la désorganisation totale dans la mise en œuvre de la réforme du cursus de santé. Elle dénonce des "règles du jeu données au dernier moment". L’université de Toulouse n’a en effet communiqué qu’en février, avec un an de retard, le nombre d’admis en deuxième année et les modalités de l’examen (QCM à barème négatif, notes éliminatoires). Avec seulement 122 places en médecine pour 1.200 candidats, ses chances d’accéder en deuxième année étaient faibles, d’autant que les redoublants (issus de l’ancien système Paces) en ont trusté l’essentiel: à l’échelle nationale, près de 40% des places étaient déjà préemptées par les redoublants. Et Léa ne pourra pas redoubler, la réforme le lui interdit. Il lui reste la possibilité de passer en deuxième année de sa mineure "sciences", qu’elle a validée, sauf que son programme a changé en cours de route: il s’agit d’informatique et de maths! Ecœurée par le système français, mais motivée, elle vient de s’inscrire en première année au Portugal (lire l’encadré).

50.000 bacheliers de plus

Censée éviter le gâchis, le bachotage, les risques psychosociaux, et permettre de répondre à la pénurie de médecins, cette réforme très ambitieuse a été engagée en septembre 2020. Non sans mal: les couacs, tensions et retards se sont enchaînés . Les bancs de la fac débordent! Sur le papier, l’objectif est intéressant: offrir une possibilité de réorientation et éviter que des dizaines de milliers d’étudiants se retrouvent sur le carreau, sans aucune équivalence. Car le système précédent envoyait dans le mur près de 70% des étudiants condamnés à revenir à la case départ. Deux fi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles