La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 807,14
    -125,39 (-0,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

La vérité sur la lucrative "mine responsable" soutenue par Arnaud Montebourg

SP

La start-up AMR, soutenue par Arnaud Montebourg et de grands noms du business français pour exploiter de la bauxite en Guinée, est visée par la justice.

Belle photo de famille. On y retrouve l'ancien ministre , l'ex-patronne d'Areva, Anne Lauvergeon, et Edouard Louis-Dreyfus, président de l'armateur du même nom. Ils entourent Romain Girbal et Thibault Launay, les trentenaires qui ont eu cette idée folle d. Leur start-up, , fait alors "chavirer le Tout-Paris", titre Les Echos en 2016. Mais, aujourd'hui, la pépite sent le soufre. La production, qui dépassait les 14 millions de tonnes par an, est à l'arrêt et son "parrain" Arnaud Montebourg ne veut plus en entendre parler. Pire, le parquet national financier a ouvert une enquête sur des soupçons de corruption et de fraude fiscale. Et, selon nos informations, Romain Girbal a même été entendu l'an passé par les gendarmes dans une autre affaire portant sur le grand banditisme corse.

De prestigieux investisseurs

L'aventure avait pourtant bien commencé. Au début des années 2010, l'exploitation de la bauxite, principal minerai servant à la fabrication de l'aluminium, est en plein boom en Guinée. Romain Girbal connaît bien le pays. Son père, un ancien policier, a été en poste à l'ambassade française à Conakry. Ses contacts l'aident à décrocher un permis de recherche. Pour financer les études préalables, avec son ami Thibault Launay, ils cherchent à monter un tour de table. Tout juste sorti du ministère du Redressement productif, Arnaud Montebourg accepte de leur donner un coup de main à condition qu'ils fixent leur siège en France et développent une approche sociale et environnementale. C'est la "mine responsable".

Le chantre du Made in France embarque son ami banquier d'affaires Arié Flack. De quoi rassurer de grands noms du capitalisme tricolore comme Louis Dreyfus Armateurs, qui souhaite se charger de la logistique. Au culot, les entrepreneurs sollicitent aussi le fondateur de Free, Xavier Niel, qui met 250.000 euros. Ce dernier nous précise n'avoir jamais rencontré les start-uppers dont il n'a plus de nouvelles. A l'inverse, , qui cherche à se refaire après la débâcle d'A[...]

Lire la suite sur challenges.fr