La bourse ferme dans 7 h 15 min
  • CAC 40

    6 948,19
    +110,23 (+1,61 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 152,07
    +73,81 (+1,81 %)
     
  • Dow Jones

    34 297,73
    -66,77 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,1293
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    -7,40 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    33 376,76
    +1 101,08 (+3,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    856,48
    +35,90 (+4,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,89
    +0,29 (+0,34 %)
     
  • DAX

    15 377,07
    +253,20 (+1,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 477,57
    +106,11 (+1,44 %)
     
  • Nasdaq

    13 539,29
    -315,83 (-2,28 %)
     
  • S&P 500

    4 356,45
    -53,68 (-1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    24 289,90
    +46,29 (+0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3500
    -0,0006 (-0,04 %)
     

Comment vérifier la solvabilité d'un locataire?

·2 min de lecture

CONSEILS - Pour se prémunir contre le risque d’insolvabilité d'un locataire, certaines vérifications préalables à la signature du bail sont recommandées.

Le risque d’insolvabilité des locataires fait partie des pires difficultés que doivent affronter les propriétaires ayant mis leur bien en location. D’autant que la taxe foncière sera, elle, due, tout comme les mensualités de remboursement (en cas d’achat du logement à crédit), même si les revenus ne sont pas au rendez-vous... C’est pourquoi il est essentiel de connaître et de vérifier la capacité financière de ses futurs locataires, avant de signer le bail. Ne serait-ce que pour éviter les complexes, longues et difficiles procédures d’expulsion. La souscription d'une est en outre conseillée.

Quel est le bon niveau de revenus? Et comment s’en assurer?

La solution la plus utilisée pour contrôler la solvabilité d'un locataire est de réclamer des justificatifs de revenus, et de filtrer les candidatures en fonction des capacités financières des personnes qui ont manifesté leur intérêt pour le logement.

Ici, on applique la même règle que pour les emprunts: de préférence, les revenus individuels du locataire (ou cumulés pour un couple ou des colocataires) doivent être trois fois supérieurs au loyer, charges comprises. Et ce, afin de laisser un reste à vivre suffisant, et de prévenir les situations critiques d’insolvabilité. Ceci dit, en cas de trop faible demande, il est possible d’abaisser le ratio à un niveau juste deux fois supérieur au loyer.

Certes, il existe des cas particuliers. Notamment celui des étudiants qui bénéficient de l’aide financière de leurs parents, et d’une . Le cas échéant, les revenus de leurs proches ajoutés à l’engagement de ceux-ci à prendre en charge les dettes locatives vont changer la donne et abaisser le critère d’entrée dans le logement. A contrario, certains candidats auront des revenus élevés, mais aussi beaucoup de charges et dépenses pérennes à assumer. Il faut donc moduler le ratio selon les situations...

Et surtout, il est difficilement envisageable de se fier à la seule parole des candidats. Des documents justificatifs (bulletins de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles