La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 918,40
    -140,12 (-0,40 %)
     
  • Nasdaq

    14 723,86
    +63,28 (+0,43 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1815
    -0,0011 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 021,33
    +798,30 (+2,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    916,74
    -13,19 (-1,42 %)
     
  • S&P 500

    4 395,56
    -5,90 (-0,13 %)
     

Véran : les soignants non vaccinés au 15 septembre ne pourront plus travailler

·2 min de lecture

Plus de job ni de salaire en cas de non vaccination à compter du 15 septembre prochain. Sur LCI, le ministre de la Santé a détaillé l'annonce présidentielle d'une vaccination obligatoire pour les soignants et personnes en contact avec des publics fragiles

Les personnels soignants qui ne seront pas vaccinés au 15 septembre ne pourront plus travailler et ne seront plus payés, a annoncé lundi 12 juillet, au soir, le ministre de la Santé Olivier Véran.

"A partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n'êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé", a déclaré M. Véran sur LCI, après l'annonce par le président Emmanuel Macron d'une obligation de vaccination pour cette catégorie de population, avec sanctions à la clé.

Les employeurs - agences régionales de santé, directions d'établissement, assurance maladie - "seront habilités à effectuer des contrôles comme ça existe déjà dans le droit commun pour d'autres maladies, notamment l'hépatite B", a détaillé le ministre.

Il a appelé les soignants à se faire vacciner "dès ce soir, dès demain", même s'ils disposent encore d'un mois.

"On parle d'un public d'environ 1,5 million de personnes, de professionnels de santé, du soin, dans les hôpitaux, les Ehpad, au domicile, des pompiers..."

Ce 12 juillet, le chef de l'Etat a annoncé que la vaccination contre le COVID-19 deviendrait obligatoire pour le personnel des hôpitaux ou en contact avec des publics fragiles, « les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes fragiles, y compris à domicile ». Ces personnels « auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner ».

« A partir du 15 septembre, des contrôles seront opérés et des sanctions seront prises », a prévenu le président. En ajoutant :" Si nous n'agissons pas dès aujourd'hui, le nombre de cas va continuer de monter et entraînera inévitablement des hospitalisations en hausse dès août. "

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles