La bourse ferme dans 6 h 56 min
  • CAC 40

    5 546,99
    -43,80 (-0,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 592,25
    -26,10 (-0,72 %)
     
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,37 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2176
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 861,90
    -4,00 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    25 931,66
    +874,24 (+3,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    623,21
    +13,22 (+2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,24
    -0,89 (-1,68 %)
     
  • DAX

    13 816,72
    -89,95 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    6 686,37
    -29,05 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 631,45
    -125,41 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    29 447,85
    -479,91 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,3664
    -0,0067 (-0,49 %)
     

Ce vélo électrique à hydrogène existera-t-il un jour ?

Marc Zaffagni, Journaliste
·1 min de lecture

Il ne s’agit pour le moment que d’un concept et l’on ignore tout de son éventuelle commercialisation, mais l’idée interpelle. Le cabinet de design StudioMom a imaginé un vélo cargo électrique alimenté par une pile à combustible. On ne sait rien de ses performances et de son autonomie potentielle bien qu’il repose sur une technologie existante développée par l’entreprise australienne LAVO.

Cette dernière a lancé la commercialisation d’un système de stockage d'énergie à hydrogène pour les particuliers et les entreprises. Il se présente sous la forme d’une armoire de 1680 x 1240 x 400 mm pesant près de 200 kg qui va convertir et stocker l’énergie issue de panneaux solaires. LAVO peut offrir jusqu’à 40 kWh pour une puissance de 5 kW. Selon ses concepteurs, le système pourrait alimenter une « maison australienne moyenne » durant deux jours. Son prix de vente est de 34 750 dollars (environ 28 250 euros au cours actuel) et les premières livraisons interviendront en juin prochain.

StudioMom ne précise pas comment cette pile à combustible serait adaptée et miniaturisée pour un son vélo électrique. LAVO n’en fait pas mention sur son site web. Autant dire qu’il est inutile à ce stade de tirer des plans sur la comète quant à une éventuelle version de série. Mais voilà en tout cas une idée bien stimulante pour débuter cette nouvelle année.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura