La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0438
    +0,0022 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    28 772,00
    -1 047,61 (-3,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    667,04
    +424,36 (+174,87 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

Véligo qui rit et Vélib' qui pleure: les destins croisés des services de location de vélo en Île-de-France

Le service de location de vélos en Île-de-France Véligo a annoncé avoir passé le cap des 50.000 abonnés, le 9 mai 2022. Le même jour, on apprenait que le gestionnaire de Vélib', Smovengo, allait payer une amende de 2 millions d'euros pour des manquements. Retour sur deux trajectoires bien différentes.

Coup de frein pour Vélib', Véligo passe à la vitesse supérieure. Le 9 mai, les deux services de location de vélo ont vécu des journées opposées. D'un côté, a révélé que Smovengo, le gestionnaire de Vélib', allait devoir payer une amende de 2 millions d'euros auprès du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole pour des manquements répétés - précisément des bornes défectueuses. De l'autre, Véligo a annoncé avoir atteint les 50.000 abonnés, le double d'il y a un an. Derrière ces deux dynamiques, se cachent deux modèles de location différents. D'un côté, pour Véligo, financé par Mobilités, le choix d'une location longue durée de six à neuf mois, non renouvelable. De l'autre, pour Vélib', lancé initialement par la Ville de , le choix de locations ponctuelles beaucoup plus courtes, parfois de quelques minutes.

Le modèle de Vélib' repose sur le partage d'un même vélo entre de très nombreux usagers, et "le partage implique des coûts énormes", explique Frédéric Héran, économiste des transports et urbaniste à l'université de Lille, spécialiste du vélo. Nuits sous la pluie, négligence voire mésusage ou vandalisme... les vélos en libre-service sont exposés à de nombreuses dégradations. A cela s'ajoute le coût élevé de la régulation des vélos et de la gestion du service. Selon Frédéric Héran, le coût complet annuel d'entretien d'un Vélib' serait de l'ordre de 4.000 euros. Un écueil qu'évite la location sur le long terme du Véligo, qui avance un coût d'exploitation annuel de 10 millions d'euros.

3.000 Vélib' en permanence en réparation dans les ateliers

"Quand vous avez un vélo pendant plusieurs mois, vous vous l’appropriez forcément plus qu’un Vélib'", explique Frédéric Héran, qui dénonce l'"impasse" du modèle actuel de Vélib'. Selon Sylvain Raifaud, président du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole, sur la flotte de 20.500 Vélib' parisiens, 3.000 sont en permanence en réparation dans les ateliers, et 1.000 sont réparés chaque semaine. Smovengo, de son côté, évoque 6.000 vélos réparés [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles