Publicité
Marchés français ouverture 38 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0848
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 771,96
    +163,02 (+0,88 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 181,49
    -532,29 (-0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 490,62
    +6,43 (+0,43 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Véhicules électriques: une réplique chinoise aux droits de douane américains est "possible", estime Yellen

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen à Washington, le 19 avril 2024 (SAUL LOEB)
La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen à Washington, le 19 avril 2024 (SAUL LOEB)

Une éventuelle réplique de la Chine à l'instauration de droits de douane sur les véhicules électriques produits dans le pays est "possible", a estimé lundi la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen, interrogée par Bloomberg TV.

"Je n'anticipe pas de réponse chinoise d'ampleur", a ajouté Mme Yellen, considérant que les décisions américaines sur le plan économiques se veulent "ciblées sur nos préoccupations et non larges".

La secrétaire américaine au Trésor a cependant semblé confirmer les informations de presse publiées vendredi, d'une prochaine hausse des tarifs douaniers sur les produits chinois liés à l'énergie propre et aux véhicules électriques.

PUBLICITÉ

"Je ne veux pas anticiper la revue des droits de douane mais c'est un engagement du président Biden et je suis en accord" avec cette possibilité, a ajouté Mme Yellen.

S'exprimant auprès de journalistes lors d'une visite en Virginie (est), Janet Yellen a ajouté espérer que Pékin verra que les décisions de Washington sont "ciblées", précisant que les Etats-Unis s'assureront que leurs homologues chinois seront tenus informés avant toute annonce officielle.

La possibilité de mise en place de ces droits de douanes doit intervenir dans les tous prochains jours, à l'issue d'une réévaluation longtemps attendue des droits de douane imposés lors de la guerre commerciale entre Washington et Pékin.

Le président de l'époque, Donald Trump, avait imposé des droits de douane sur quelque 300 milliards de dollars de marchandises en provenance de Chine, et le gouvernement de Joe Biden avait entrepris un réexamen de ces mesures, sans pour autant y mettre fin dans l'intervalle.

Selon le Wall Street Journal, l'augmentation des droits de douane devrait notamment avoir un impact sur les minéraux essentiels, les produits liés à l'énergie solaire et les batteries en provenance de Chine. Le taux des droits de douane sur les véhicules électriques devrait également passer de 25% à environ 100%, précise le quotidien économique.

"Il est essentiel que les Etats-Unis jouent un rôle et aient une présence dans les industries critiques, tels que les semi-conducteurs ou l'énergie propre, afin d'en faire la fondation de bons emplois et de la sécurité nationale pour les prochaines décennies", a insisté Janet Yellen.

Selon elle, le président américain veut "s'assurer que le stimulus apporté par l'IRA (le grand plan vert voté il y a un an, NDLR) pour soutenir ces industries, que ces investissements sont protégés", a-t-elle ajouté, rappelant que pour Washington, "la Chine ne respecte pas les règles du jeu dans le sens où ils subventionnent massivement" ces industries.

Les mesures tarifaires s'inscriraient également dans le prolongement d'initiatives antérieures, telles que la récente enquête sur les risques pour la sécurité nationale posés par les technologies chinoises dans le domaine de l'automobile.

Washington a également lancé une enquête sur les pratiques commerciales de la Chine dans le secteur de la construction navale, ce qui a suscité une réaction furieuse de Pékin.

Le mois dernier, Joe Biden a appelé à tripler les droits de douane sur l'acier et l'aluminium chinois, tout en niant l'existence d'une guerre commerciale avec la Chine.

els-bys/spi