Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 554,48
    -92,62 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0705
    -0,0037 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 081,13
    -1 349,78 (-2,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,87
    -41,00 (-2,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,63
    +0,01 (+0,01 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 673,94
    +6,38 (+0,04 %)
     
  • S&P 500

    5 426,65
    -7,09 (-0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

Véhicules électriques : 200 millions d'euros en plus pour accélérer le déploiement des bornes de recharge

Julien Sarboraria

La France muscle son plan en faveur des bornes de recharge électrique. Ce vendredi 27 octobre, le gouvernement a annoncé une enveloppe de 200 millions d’euros supplémentaires pour densifier le réseau, qui s'ajoutera aux 320 millions d'euros déjà investis entre 2016 et 2023. Les particuliers vont aussi profiter d'une rallonge car le crédit d’impôt pour l’installation d’une borne à domicile va passer de 300 à 500 euros à partir du 1er janvier 2024, comme prévu par un amendement à la première partie du PLF 2024 retenu par le gouvernement lors de l'activation du 49-3. Une mesure importante puisque 92 % des utilisateurs de voiture électrique disent recharger leur véhicule chez eux, selon un sondage d’Enedis et BVA. L’État veut donc donner un coup accélérateur à ces installations à domicile, y compris dans les immeubles collectifs.

Au passage, le périmètre du crédit d’impôt va légèrement évoluer. Il va être recentré sur les bornes pilotables, indique le cabinet d’Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Cela désigne des bornes capables de lancer la recharge du véhicule aux heures creuses, afin d’éviter des pics de demande trop importants sur le réseau électrique. « Aujourd’hui, la plupart des bornes sont pilotables. L’enjeu est d’éviter qu’il y ait trop de bornes low cost. Et c’est intéressant pour les particuliers d’un point de vue tarifaire », argumente le ministère.

>> Ne ratez rien de l’actualité de l’automobile en vous abonnant à notre newsletter auto

Au-delà (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Biocarburants : cette entreprise de transport a économisé jusqu'à 600 tonnes de CO2... en neuf mois
Biocarburants : cette entreprise de transport a économisé jusqu'à 600 tonnes de CO2... en neuf mois
Permis de conduire à vie : un ascenseur émotionnel pour les seniors
Permis de conduire à vie : un ascenseur émotionnel pour les seniors
Permis de conduire : quel est le prix de ce sésame dans votre département ?