La bourse ferme dans 5 h 29 min
  • CAC 40

    5 807,65
    +14,86 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 712,35
    +5,73 (+0,15 %)
     
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,2026
    -0,0033 (-0,28 %)
     
  • Gold future

    1 728,30
    +5,30 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    40 530,16
    +898,24 (+2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    979,93
    -6,72 (-0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,59
    -0,05 (-0,08 %)
     
  • DAX

    14 051,39
    +38,57 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    6 622,12
    +33,59 (+0,51 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,3894
    -0,0026 (-0,19 %)
     

USA: La Réserve fédérale laisse sa politique monétaire inchangée

·2 min de lecture
USA: LA RÉSERVE FÉDÉRALE LAISSE SA POLITIQUE MONÉTAIRE INCHANGÉE

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale a laissé son principal taux d'intérêt et le montant de ses achats de titres sur les marchés inchangés mercredi, comme attendu, en réaffirmant qu'elle était prête à maintenir ses soutiens à l'économie jusqu'à ce que la reprise soit complète.

La banque centrale des Etats-Unis maintient l'objectif de taux des fonds fédéraux ("fed funds") entre zéro et 0,25%, son plus bas niveau historique, et elle va poursuivre ses achats de titres sur les marchés au rythme de 120 milliards de dollars (99,2 milliards d'euros) par mois.

"Le rythme de la reprise de l'activité économique et de l'emploi a ralenti ces derniers mois, les faiblesses se concentrant sur les secteurs les plus gravement affectés par la pandémie", explique-t-elle dans un communiqué.

"La crise de santé publique en cours continue de peser sur l'activité économique, l'emploi et l'inflation et représente des risques considérables pour les perspectives économiques", ajoute la Fed.

Ces déclarations confortent le scénario, déjà largement intégré par les marchés financiers, du maintien d'une politique monétaire ultra-accommodante pendant encore plusieurs mois, voire plusieurs années.

Le président de l'institution, Jerome Powell, doit commenter ces décisions et répondre aux questions de la presse lors d'une conférence en ligne à partir de 19h30 GMT.

La Fed a annoncé l'an dernier une évolution de sa stratégie qui la conduit, entre autres, à lier un futur relèvement des taux d'intérêt à une remontée durable de l'inflation et à conditionner une modification de ses achats d'actifs à "un progrès supplémentaire substantiel" vers ses objectifs d'inflation et d'emploi.

Mais les indicateurs économiques publiés depuis sa réunion de décembre ont été globalement inférieurs aux attentes et la majorité des économistes jugent peu probable qu'un impact économique positif de la campagne de vaccination ou une remontée de l'inflation au printemps suffisent à justifier une modification de la politique monétaire.

Le communiqué publié par le Federal Open Market Committee (FOMC) à l'issue de deux jours de débats n'a suscité pratiquement aucune réaction sur les marchés: Wall Street restait orientée à la baisse après sa publication tandis que le dollar s'appréciait face aux autres grandes devises internationales et que le rendement des bons du Trésor à dix ans reculait à 1,0161%.

(Howard Schneider, version française Marc Angrand, édité par Jean-Philippe Lefief)