La bourse ferme dans 3 h

USA: la croissance a ralenti en 2019, selon les chiffres officiels

La croissance des Etats-Unis a décéléré en 2019, à 2,3% contre 2,9% en 2018, les entreprises ayant ralenti leurs investissements

Washington (AFP) - La croissance des Etats-Unis a décéléré en 2019, à 2,3% contre 2,9% en 2018, les entreprises ayant ralenti leurs investissements, selon les données du département du commerce publiées jeudi.

La croissance reste solide comparée aux grands pays européens. Pour autant, elle demeure loin des 3% visés par l'hôte de la Maison Blanche, Donald Trump. Et l'épidémie du nouveau coronavirus, qui se propage hors de Chine, affectant petit à petit toute l'économie mondiale, fait peser de nouvelles incertitudes.

Au quatrième trimestre 2019, le PIB a progressé de 2,1% par rapport à la même période l'an passé, selon une seconde estimation, inchangée par rapport à la précédente. C'est toutefois légèrement moins bien qu'attendu par les analystes, qui tablaient sur 2,2%.

Ce recul est notamment dû à une baisse des investissements des entreprises, inquiètes de la guerre commerciale contre la Chine lancée par Donald Trump et particulièrement virulente en 2019.

L'inflation a par ailleurs été moins forte en 2019 qu'en 2018, à 1,4% contre 2,1% l'année précédente.

La Réserve fédérale américaine (Fed) cible une inflation à 2%, ce qui lui permet notamment de conserver une marge de manoeuvre pour soutenir l'économie en cas de difficultés.

Ces éléments ont toutefois été partiellement compensés par une accélération des dépenses publiques, relève le département américain du Commerce, qui précise également que les importations ont augmenté moins vite en 2019 qu'en 2018.

La troisième et dernière estimation du PIB du quatrième trimestre sera publiée le 26 mars.

Ces données sont scrutées à la loupe par les économistes en cette année électorale aux Etats-Unis et alors que l'économie est le principal atout du président républicain, qui brigue un second mandat.

Les économistes et le Fonds monétaire international (FMI) attendent également une modération de la croissance américaine en 2020 en raison de la fin des effets de la réforme fiscale entérinée fin 2017 et qui avait largement stimulé la croissance en 2018.

L'objectif de 3% de croissance économique fixé par Donald Trump pourrait ainsi s'avérer difficile à atteindre avant l'élection de novembre.

L'année 2020 avait pourtant plutôt bien commencé avec la signature d'un accord commercial entre Washington et Pékin.