La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9611
    -0,0077 (-0,80 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    19 944,85
    +115,44 (+0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,86
    +6,76 (+1,56 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

US Open: Carlos Alcaraz, le champion charismatique que le tennis et les sponsors attendaient

AFP - ANGELA WEISS

La victoire du jeune espagnol hier à New York est un bienfait pour la petite balle jaune. Enfin, il se passe quelque chose sur la planète tennis. Les sponsors l’ont bien compris et veulent signer avec le nouveau phénomène.

En remportant hier soir, Carlos Alcaraz est devenu à 19 ans quatre mois et six jours le plus jeune numéro un mondial de l’histoire du tennis. Doté d’un jeu offensif et spectaculaire, l’Espagnol est parti pour régner longtemps sur l’univers de la petite balle jaune. Amorties, lobs, coups entre les jambes, montées à contre-temps, il a pendant quinze jours enchanté le public new-yorkais. Alcaraz est un talent naturel. Mais c’est par sa personnalité que le champion a conquis les fans. Carlitos n’est pas un champion désincarné. Il montre le poing, lève les bras après un bel échange et incite le public à l’encourager. Sa jeunesse, son sourire, son charisme apportent au tennis la fraîcheur qui lui manquait.

Les sponsors l’ont bien compris et se positionnent. Nike et ont été les premiers à repérer le potentiel du champion. "On l’équipe en raquettes et cordages depuis ses dix ans comme pour Rafael Nadal, indique Eric Babolat, PDG de l’entreprise. Carlos bat tous les records de précocité. Dans nos 20.000 points de ventes, on nous demande sa raquette ce qui est plutôt inhabituel pour un joueur aussi jeune. Jusqu’à présent son exposition médiatique était cantonnée au tennis et à l’Espagne. Avec son succès à l’US Open, elle devrait prendre un tour plus global, plus international." Le champion est déjà sponsorisé par Rolex et BMW. Mais d’autres contrats devraient suivre.

Pas de fixation sur Nadal

Issu d’une famille où l’on a toujours joué au tennis -son père fut 963ème joueur mondial en 1990-, Alcaraz a déjà battu les plus grands, notamment et . Son arrivée au sommet du tennis mondial n’est pas une surprise. A 15 ans, Carlitos était devenu le plus jeune Espagnol vainqueur d'un match sur le circuit depuis Nadal. Nadal, la référence ultime… A chacune de ses victoires, la presse espagnole, en manque d’inspiration, le compare à son glorieux aîné.

Cette pression aurait pu le détruire comme elle a détruit en son temps Richard Gasquet qualifié dès ses neuf ans de "champion que la Fr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi