Marchés français ouverture 7 h 16 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0479
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    18 205,11
    -1 114,10 (-5,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,82
    -26,65 (-6,18 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Urgentistes: des premières mesures annoncées par le gouvernement

JOEL SAGET / AFP

Parmi ces mesures figurent un doublement de la rémunération des heures supplémentaires, la possibilité d'exercer dès l'été pour les élèves infirmiers et aides-soignants dont la formation s'achève en juin ou juillet et la facilitation du cumul emploi-retraite.

La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a annoncé ce mercredi 8 juin de premières mesures de soutien , dont une partie sont menacés de

Parmi ces mesures figurent un doublement de la rémunération des heures supplémentaires, la possibilité d'exercer dès l'été pour les élèves infirmiers et aides-soignants dont la formation s'achève en juin ou juillet et la facilitation du cumul emploi-retraite.

"Face à la crise, nous prenons de premières mesures d'urgence", a déclaré Christine Bourguignon sur Twitter après une rencontre avec des urgentistes réunis en congrès à Paris.

Elle a précisé que les mesures annoncées mercredi seraient "bientôt" complétées par les propositions de la " au docteur François Braun, président de Samu-Urgences de France.

"Nous devrons ensuite aller plus loin, pour transformer partout en France notre système de santé, dans un esprit de responsabilité et de solidarité. C'est ce qu'attendent nos concitoyens", a poursuivi la ministre.

Mouvement de grève national des personnels soignants

Ces annonces interviennent au lendemain d'un mouvement de grève national des personnels soignants à l'appel de neuf syndicats et collectifs pour protester contre le manque de personnels et de moyens et réclamer des revalorisations salariales.

Selon l'association Samu-Urgences de France, plus d'une centaine de services d'urgences à travers le pays ont déjà été contraints de limiter leur activité faute de personnel.

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles