Marchés français ouverture 3 h 41 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 612,50
    +66,32 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,2158
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    29 454,02
    +62,76 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    26 027,24
    -730,44 (-2,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    637,16
    -10,16 (-1,57 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Urgence, relance et dette: les points clés du budget 2021

·2 min de lecture

Bouleversé par la crise sanitaire et le deuxième confinement d'automne, le budget 2021 que le parlement s'apprête à adopter définitivement comprend notamment la prolongation des aides d'urgence pour les secteurs sinistrés et le plan de relance pour tenter de faire rebondir l'économie.

Le Parlement doit définitivement adopter ce jeudi le projet de 2021 et ses vertigineuses dépenses d'urgence et de relance face à la crise sanitaire, avec des inquiétudes des différents bords politiques sur l'aggravation de la précarité et le remboursement de la "dette ".

La crise sanitaire a parasité à plusieurs reprises l'examen de ce texte, poussant le gouvernement à réajuster à la baisse ses prévisions macroéconomiques pour 2021 et à prolonger les aides d'urgence pour les secteurs sinistrés comme la restauration ou l'événementiel. Voici les principaux points clés de ce budget 2021.

Dette record

En pleine tempête du Covid-19, le gouvernement a dû revoir à la baisse ses prévisions économiques durant l'examen du budget. Après une récession attendue à 11% du PIB en 2020, le projet de loi de finances table sur un rebond économique de 6% du PIB en 2021, un déficit de 8,5% et une dette qui s'envole à 122,4% du PIB. Tout cela dans un contexte qui reste très incertain. La Banque de France estime ainsi de son côté que le PIB rebondirait plutôt de 5% l'an prochain.

Aides d'urgence

Pour poursuivre le soutien aux secteurs les plus touchés par la crise comme la restauration, l'événementiel ou les loisirs, le gouvernement a annoncé le 11 décembre le mobilisation de plus de 20 milliards d'euros d'aides d'urgence dans le budget 2021.

11,4 milliards d'euros doivent être consacrés au chômage partiel, contre 6,5 prévus initialement.

Quelque 7 milliards d'euros, dont 5 de nouveaux crédits, abondent le fonds de solidarité afin de soutenir les entreprises fermées début 2021 ou celles dont l'activité sera fortement réduite à cause des contraintes sanitaires.

Le reste de l'enveloppe doit servir à de nouvelles exonérations de charges, des mesures pour les jeunes (garantie jeunes et bourses), l'aide alimentaire, les stations de ski, les aéroports ou La Poste.

Plan de relance

Pour tenter de faire face, ce PLF comprend le plan de relance du gouvernement, une enveloppe annoncée de "100 mill[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi