La bourse ferme dans 8 h 24 min
  • CAC 40

    6 739,73
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1266
    -0,0054 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 796,80
    +8,70 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    51 163,55
    +2 443,57 (+5,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 439,00
    -16,41 (-1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,42
    +3,27 (+4,80 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,96 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 875,99
    -204,53 (-0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3329
    -0,0010 (-0,07 %)
     

Urgence écologique : de l’idéalisme au réalisme, par Bertrand Piccard

·2 min de lecture

La plupart des explorateurs reviennent de leurs expéditions en parlant de la beauté de la nature, de la fragilité de la biodiversité et de la nécessité absolue de protéger l’environnement.

Protéger l'environnement pour la survie de l'humanité, une nécessité ancrée dans la conscience de nombreux explorateurs. Les philosophes et les religieux, de leur côté, usent plutôt d’arguments sur la nécessité de tendre vers plus de bonté, de sagesse et de morale. Les écologistes demandent davantage de frugalité et de sobriété. Les alarmistes, eux, tentent de convaincre en annonçant la catastrophe – bien réelle – qui se prépare, et qui a d’ailleurs déjà lieu en de nombreux points du globe. Les jeunes générations, enfin, nous parlent de l’angoisse due au manque de perspective pour leur futur.

Perspectives d'avenir pour les générations futures

Force est de constater que toutes ces rhétoriques, aussi pertinentes soient-elles, ne suffisent pas à améliorer la situation. Bien souvent, ces discours ne sont compris que dans les cercles d’où ils sont issus et ne prêchent que des convaincus. On voit bien que notre société, hormis la parenthèse forcée que nous impose la crise du coronavirus, continue irréversiblement à polluer l’atmosphère, la terre et les océans, à détruire la biodiversité, mettant ainsi en danger sa propre survie. Alors que faut-il faire pour, enfin, basculer vers une société durable, capable de subvenir à ses besoins sans compromettre ceux des générations futures ?

L'avion solaire « Solar Impulse » en vol au-dessus de la Suisse. © Solar Impulse, Revillard, Rezo.ch, tous droits réservés
L'avion solaire « Solar Impulse » en vol au-dessus de la Suisse. © Solar Impulse, Revillard, Rezo.ch, tous droits réservés

Il faut s’adresser aux dirigeants, ceux qui ont le pouvoir de changer la donne, en sortant des discours de vœux pieux. Car il ne suffit pas de souhaiter quelque chose, si juste que ce soit, pour que ça se réalise. À l’évidence, ce ne sont ni les explorateurs, ni les philosophes, ni les prophètes, ni les écologistes qui décident de la marche du monde. On peut le déplorer, mais cela ne change...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles