Publicité
Marchés français ouverture 5 h 56 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,25
    -44,77 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0870
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 837,35
    +572,43 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 491,52
    +7,32 (+0,49 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Ureaplasma urealyticum : quelle est cette bactérie et comment se transmet-elle ?

iStock / Tatiana Buzmakova

La bactérie Ureaplasma urealyticum peut être naturellement retrouvée au niveau de la flore vaginale chez 30% des femmes, selon la Société française de microbiologie. Chez la femme, sa présence est difficile à interpréter en raison de sa fréquence à l'état normal : si elle est sans danger lorsqu'elle est en faible quantité on parle néanmoins de déséquilibre de la flore vaginale lorsque sa production dépasse un certain stade. Quels symptômes peut-elle entraîner, comment la soigner et surtout, est-elle grave ?

La bactérie Ureaplasma urealyticum fait partie de la famille des mycoplasmes. Les mycoplasmes peuvent provoquer des infections pouvant affecter différents organes. Elles touchent aussi bien les hommes que les animaux. Présente dans les voies génitales, la bactérie Ureaplasma urealyticum est dite commensale, ce qui signifie qu’elle est l’hôte habituel d’un organisme sans lui causer de dommage. En faible quantité, elle ne représente aucun danger et n'est pas responsable d'infection. Un taux supérieur à 10 000 ucc/ml est considéré comme anormal.

Parmi les micro-organismes naturellement présents dans les voies génitales, on retrouve aussi les bactéries Mycloplasma hominis, Mycoplasma genitalium et Ureaplasma parvum. La bactérie Mycloplasma hominis est à l’origine d'infections gynécologiques, néonatales et extragénitales, en particulier chez les personnes immunodéprimées, tandis que la Mycoplasma genitalium est responsable d’une urétrite, soit une infection de l'urètre.

Lorsqu’un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite