La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 967,64
    +1 330,55 (+2,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Union européenne : un projet de législation sur un passeport vaccinal proposé en mars

·1 min de lecture

La présidente de l'exécutif européen a annoncé lundi qu'un projet de législation sur un passeport vaccinal serait présenté en mars dans le but de faciliter les voyages au sein de l'Union européenne.

L'Union européenne proposera en mars un projet de législation sur un passeport vaccinal électronique, a annoncé, lundi 1er mars, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

La semaine dernière, les chefs d'État et de gouvernement de l'UE ont convenu de travailler sur des passeports de vaccination pour les citoyens du bloc ayant reçu un vaccin contre le Covid-19.

Priée de dire à quoi pourrait ressembler ce passeport numérique, Ursula von der Leyen a déclaré lors d’une visioconférence avec des élus conservateurs allemands : "Nous présenterons une proposition législative en mars".

>> À lire : Covid-19 : Ursula von der Leyen admet des défaillances de l'UE sur les vaccins

Plusieurs pays – au premier rang desquels la Grèce et l'Espagne – poussent pour une adoption rapide d'un passeport vaccinal valable dans l'ensemble de l'UE afin de permettre à nouveau les voyages entre les pays membres et relancer le tourisme.

La France et l'Allemagne semblent cependant réticentes à cette idée, des représentants ayant prévenu que cela pourrait instaurer de facto une obligation de vaccination pour voyager et serait discriminatoire envers ceux ne pouvant ou ne désirant pas recevoir une injection du vaccin.

Avec Reuters