La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 287,08
    +305,26 (+1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Union européenne. Droits LGBT : Orbán reçoit une volée de bois vert à Bruxelles

·1 min de lecture

La récente loi hongroise interdisant la représentation de l’homosexualité auprès des mineurs a déclenché les passions, jeudi 24 juin, au sommet européen de Bruxelles. Dix-sept pays ont lancé un appel solennel au respect des valeurs européennes, les Pays-Bas allant jusqu’à suggérer à la Hongrie de quitter l’Union.

“La dernière loi hongroise contre l’homosexualité semble avoir eu raison de la patience des dirigeants européens”, observe El País. Lors du sommet qui s’est ouvert jeudi à Bruxelles, le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán, s’est heurté à un “inhabituel front commun de dix-sept pays qui l’accusent de violer les règles européennes contre la discrimination et de stigmatiser les personnes homosexuelles”.

The Guardian rappelle que “la semaine dernière, le parlement hongrois a adopté une loi interdisant la représentation des personnes homosexuelles dans le matériel éducatif, à la télévision aux heures de grande écoute, et dans les films et séries destinées à la jeunesse”. Une loi visant à “protéger les enfants”, selon l’exécutif hongrois.

Dans leur lettre aux responsables de l’UE, les dix-sept pays signataires – couvrant un large spectre de couleurs politiques, de la gauche espagnole à la droite conservatrice autrichienne – se sont élevés contre “toute forme de discrimination basée sur l’orientation sexuelle”, insistant sur le fait que “le respect et la tolérance sont au cœur du projet européen”, rapporte RFE-RL.

Les tensions étaient vives avant même le début des discussions : à leur arrivée à Bruxelles, la plupart des dirigeants européens se sont positionnés sur le sujet, promettant des débats houleux.

“Rien à faire dans l’UE”

Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, seul dirigeant européen

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles