La bourse ferme dans 7 h 31 min
  • CAC 40

    6 304,77
    +16,44 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 965,46
    +13,01 (+0,33 %)
     
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2120
    +0,0035 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 834,10
    +10,10 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    41 239,07
    -1 039,54 (-2,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 380,91
    -7,00 (-0,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,92
    +0,10 (+0,16 %)
     
  • DAX

    15 230,30
    +30,62 (+0,20 %)
     
  • FTSE 100

    6 998,32
    +34,99 (+0,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 018,94
    +300,27 (+1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,4064
    +0,0012 (+0,09 %)
     

Mélenchon peut-il être le candidat unique à gauche? Jadot dit non... pour l'instant

Imane Lyafori
·Journaliste politique au Huffpost.
·2 min de lecture
L'eurodéputé écologiste, Yannick Jadot, souhaite voir une candidature unique pour la gauche à la présidentielle de 2022. (JOEL SAGET / AFP) (Photo: JOEL SAGET via AFP)
L'eurodéputé écologiste, Yannick Jadot, souhaite voir une candidature unique pour la gauche à la présidentielle de 2022. (JOEL SAGET / AFP) (Photo: JOEL SAGET via AFP)

POLITIQUE - L’union de la gauche, nous n’avons pas fini d’en entendre parler. Quel visage prendrait cette union de la gauche? Si l’eurodéputé Yannick Jadot n’a pas encore la réponse à cette question, il est sûr d’une chose: ça ne peut pas être Jean-Luc Mélenchon, président du groupe la France Insoumise à l’Assemblée nationale.

Invité sur Franceinfo ce lundi 19 avril, l’écologiste reconnaît d’abord légitime la candidature de l’insoumis. “Jean-Luc Mélenchon est déjà candidat. Il porte son projet, fait campagne et c’est parfaitement légitime de sa part”. En revanche, l’élu EELV exclut un ultimatum à se ranger derrière le chef de la France Insoumise. “Pour le reste des formations politiques”, explique-t-il, il n’est pas question de “se rallier” à Jean-Luc Mélenchon sous la peine de “disparaître”.

Cette visible réticence envers le candidat à la présidentielle de 2022 serait motivée par des “aspects de fonds et différences notables” qui séparent l’eurodéputé et Jean-Luc Mélenchon, explique Jadot. “On va en parler et j’espère qu’à la fin on va converger”, ajoute le député européen EELV

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Se fier aux sondages?

La France Insoumise avance que les sondages font ressortir Jean-Luc Mélenchon comme candidat majeur de la gauche. Seulement, en prenant pour exemple les intentions de votes prêtées à certains candidats dans le passé, l’écologiste estime “qu’il faut être extrêmement réservé sur le caractère prédictif de ces sondages&...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.