La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1320
    +0,0108 (+0,96 %)
     
  • Gold future

    1 785,50
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    47 952,24
    -4 377,22 (-8,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3338
    +0,0018 (+0,14 %)
     

Ultra-trail - Diagonale des Fous - Ludovic Pommeret et Daniel Jung main dans la main pour remporter la Diagonale des Fous 2021

·1 min de lecture

Le Français Ludovic Pommeret et l'Italien Daniel Jung ont passé ensemble la ligne d'arrivée de la Diagonale des Fous ce vendredi, en 23h2', après les 160 km et 9 400 m de dénivelé. Comme en 2018, avec François D'haene et Benoît Girondel. Trois fois, il est passé tout près, à une petite place, de la couronne : en 2009, 2014 et 2019. Cette année, Ludovic Pommeret, vainqueur de l'UTMB en 2016, tient enfin sa grande victoire sur l'une des courses les plus exigeantes de la planète ultra-trail : la Diagonale des Fous. Mais pas tout seul. Comme en 2018 avec François D'haene et Benoît Girondel, un duo a franchi la ligne d'arrivée ensemble : le Français et l'Italien Daniel Jung. Ils ont bouclé ce vendredi les 160 km et 9 400 m de dénivelé de la traversée de l'île de la Réunion en 23h2'. « C'est une victoire partagée, elle est un peu plus facile mais elle est super belle car on s'est bien aidés, a déclaré à l'arrivée Pommeret au micro de Réunion la 1re. Ce sont de super moments, l'entente était nickel. On n'est pas à la Koh Lanta, on ne retourne pas sa veste. C'est un mec droit (à propos de Daniel Jung), il est vraiment très très fort, il a placé de grosses attaques, c'est lui qui a fait le show. Je suis parti plus vite qu'à mon habitude, mais il y avait pas moyen de suivre. »
À 46 ans, moins de deux mois après avoir terminé quatrième de l'UTMB, l'expérimenté Pommeret faisait partie des candidats à la victoire finale, derrière le grand favori Benoît Girondel, double vainqueur de la course réunionnaise, qui a abandonné dans la nuit.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles