La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 849,56
    -128,52 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    11 435,36
    -186,35 (-1,60 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0858
    -0,0017 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 324,88
    -671,70 (-3,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,53
    -14,34 (-2,67 %)
     
  • S&P 500

    4 031,59
    -38,97 (-0,96 %)
     

Ukraine : pour la première dame, les violences sexuelles font partie de l'arsenal russe

© Anna Moneymaker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

La Première dame d'Ukraine Olena Zelenska a affirmé lundi lors d'une conférence à Londres que "violences et crimes sexuels" faisaient partie de "l'arsenal" russe pour "humilier les Ukrainiens", appelant à une "réponse globale" des dirigeants dans le monde. Depuis l'invasion russe le 24 février, "les opportunités des occupants se sont élargies pour humilier les Ukrainiens et malheureusement, les violences sexuelles et les crimes sexuels font partie de leur arsenal", a affirmé Olena Zelenska.

>> LIRE AUSSIGuerre en Ukraine : en Russie, le mystère des stocks d'armes issues de l'ère soviétique

 

La Russie a recours à la violence sexuelle "systématiquement et ouvertement", a-t-elle souligné.

"Que ce soit reconnu comme un crime de guerre"

"C'est pour cette raison qu'il est extrêmement important que ce soit reconnu comme un crime de guerre pour poursuivre tous les agresseurs", a-t-elle dit, pressant pour une "réponse globale" lors d'une conférence organisée à Londres contre les violences sexuelles pendant les conflits. "Vraiment, j'espère qu'il y aura une réponse du monde entier pour tout ce qui se passe en Ukraine en ce moment", a-t-elle plaidé. L'"Initiative pour lutter contre les violences sexuelles dans les conflits" est organisée lundi et mardi à Londres par le gouvernement britannique avec des représentants du monde entier.

Vendredi, le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, en visite à Kiev, a annoncé de nouvelles aides et "un soutien crucial a...


Lire la suite sur Europe1